Posted by: APO | 28 November 2014

ViiV Healthcare annonce de nouvelles subventions pour la prévention de la transmission mère-enfant du VIH


ViiV Healthcare annonce de nouvelles subventions pour la prévention de la transmission mère-enfant du VIH

Nombre record de subventions accordées en 2015 tandis que le Positive Action for Children Fund fête son 5e anniversaire

LONDRES, Royaume-Uni, 28 novembre 2014/African Press Organization (APO)/ Le Positive Action for Children Fund (fonds d’action positive pour l’enfance, PACF) est fier d’annoncer qu’il a récolté 103 subventions pour 2015 pour un total de 5 millions de livres sterling (6,3 millions d’euros). 54 nouvelles subventions et 49 renouvellements de subventions seront financés pour soutenir les efforts de la communauté dans la prévention de la transmission mère-enfant du VIH en proposant des services essentiels aux mères, aux enfants et aux familles touchées par le VIH.

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/viiv.jpg

Le PACF travaille avec des organisations locales qui s’emploient à améliorer la santé et le bien-être des femmes et des enfants touchés par le VIH ainsi que des communautés dans lesquelles ils vivent. Tous les projets du PACF sont destinés à renforcer les liens entre ces communautés, les systèmes de santé locaux et les gouvernements, afin que davantage de familles aient accès aux informations, aux mesures de prévention, au dépistage et au traitement du VIH. Toutes ces mesures visent à protéger la santé des femmes et de leur famille dans un effort pour atteindre les objectifs fixés par le Plan mondial (http://goo.gl/jDZfVi) pour éliminer les nouvelles infections à VIH chez les enfants à l’horizon 2015 et maintenir leurs mères en vie.

Les partenaires du PACF s’intéressent à plusieurs facteurs associés à la transmission mère-enfant du VIH dans leur communauté. Ces facteurs vont de la promotion de l’accès à l’éducation et aux services de santé pour les femmes et les filles au dépistage infantile précoce du VIH, en passant par l’amélioration du suivi des mères au sein des services locaux de traitement du VIH. Selon les statistiques du Plan mondial, entre 2009 et 2011, le nombre de nouvelles infections à VIH chez les enfants a été réduit de moitié dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Le Plan mondial estime que, d’ici 2015, le nombre de nouvelles infections à VIH pendant l’enfance pourra être réduit de 90 % par rapport au chiffre de 2009.

En 2015, plus de 50 organisations s’associeront au PACF pour la première fois. Grâce à ces nouveaux partenariats, le PACF pourra agir dans des pays qui jusque-là ne bénéficiaient pas de son aide, comme le Togo, l’Angola et la Colombie. Son travail s’étendra à 25 pays.

« Cette année a été gratifiante pour le PACF en termes de qualité, de quantité et de couverture géographique des subventions accordées, avec un accent marqué pour le soutien des projets à petite échelle », a déclaré la directrice générale du PACF Catherine Pechkam.

Parmi les 103 partenariats nouveaux et reconduits annoncés pour 2015, près de 90 concernent des organisations communautaires axées sur de petites initiatives, ce qui témoigne d’un désir croissant de soutenir les projets locaux. Le PACF souhaite atteindre des populations clés qui se trouvent souvent dans des zones rurales et qui ne disposent pas d’un accès suffisant aux structures de soins.

Le PACF fournit une assistance unique en termes de renforcement des capacités aux organisations communautaires qui ont besoin d’aide pour remplir leur mission, grâce à un programme de mentorat individuel avec des experts spécialisés dans le domaine du VIH. Grâce à cette attention spéciale, les organisations communautaires peuvent renforcer et mener à bien leurs programmes et proposer des services de prévention et de traitement du VIH ainsi que des soins prénataux à plus de personnes qui en ont besoin.

« ViiV a fondé le PACF avant toute chose pour soutenir des projets qui apportent un réel changement aux communautés affectées par le VIH », a déclaré le PDG de ViiV Dominique Limet. « Nous sommes fiers de nous associer à des groupes qui, dans le monde entier, mènent à bien cette mission. Ils peuvent vraiment jouer un rôle essentiel dans notre mission commune. ViiV Healthcare s’engage pleinement pour les communautés affectées par le VIH et le sida. »

Distribué par APO (African Press Organization) pour ViiV Healthcare.

À propos du Plan mondial et des femmes et des enfants vivant avec le VIH

Le Plan mondial, lancé par l’ONUSIDA et le Coordinateur pour les États-Unis de la lutte mondiale contre le SIDA, fixe deux objectifs ambitieux pour 2015 : réduire de 90 % le nombre de nouvelles infections à VIH parmi les enfants et réduire de 50 % le nombre de décès liés à la grossesse chez les femmes vivant avec le VIH.

Selon le Plan mondial, en 2013, près de 199 000 enfants ont été infectés par le VIH, soit près de deux fois moins qu’en 2003, lorsque le nombre de nouvelles infections à VIH parmi les enfants avait atteint un record avec 570 000 cas. De plus, en 2013, près de 70 % des femmes enceintes vivant avec le VIH ont reçu des médicaments antirétroviraux pour stopper la transmission mère-enfant du VIH, contre 33 % en 2009. Avec l’accélération de ces efforts, le Plan mondial estime que le nombre de nouvelles infections à VIH parmi les enfants pourra être réduit de 90 % d’ici 2015 par rapport au chiffre de 2009.

Sans traitement, jusqu’à 40 % des enfants nés d’une mère séropositive naîtront avec le VIH et près de la moitié d’entre eux mourra avant l’âge de deux ans.

À propos du Positive Action for Children Fund

En 2009, ViiV Healthcare (http://www.viivhealthcare.com) s’est engagé à investir 50 millions de livres sterling (63 millions d’euros) dans le PACF sur dix ans. Alors qu’il entre dans sa cinquième année, le PACF a donné plus de 24 millions de livres sterling (30 millions d’euros) pour soutenir les familles dans les communautés affectées par le VIH. Aujourd’hui, le PACF finance plus de 200 projets sur quatre continents.

Le PACF fait des efforts pour atteindre l’objectif du Plan mondial d’ONUSIDA et de la stratégie de prévention de la transmission mère-enfant (PTME) de l’Organisation mondiale de la Santé qui souhaitent éliminer les nouvelles infections à VIH parmi les enfants et maintenir leurs mères en vie. Le PACF souhaite également réduire l’impact du VIH et du sida sur la santé des femmes et des enfants en soutenant les initiatives qui engagent les communautés affectées et développent ainsi leur capacité à y participer et à les diriger.

À propos de ViiV Healthcare

ViiV Healthcare est une entreprise mondiale spécialisée dans le VIH créée en novembre 2009 par GlaxoSmithKline (LSE : GSK) et Pfizer (NYSE : PFE) dans le but de faire progresser le traitement et le soin des personnes qui vivent avec le VIH. Shionogi a rejoint la joint-venture en octobre 2012 et détient 10 % des parts. L’entreprise souhaite porter un intérêt plus approfondi et plus large au VIH/sida par rapport à ce qui a été entrepris jusqu’à ce jour et adopter une nouvelle approche pour proposer de nouveaux médicaments efficaces contre le VIH et soutenir les communautés affectées par le virus. Pour en savoir plus sur l’entreprise, sa gestion, ses produits, ses projets et son engagement, rendez-vous sur www.viivhealthcare.com.

Contacts :

Contacts média ViiV Royaume-Uni/États-Unis :    Sebastien Desprez      +44 7920 567 707

           Marc Meachem          +1 919 483 8756

Contacts média GSK :           David Daley   +44 (0) 20 8047 5502

           Melinda Stubbee        +1 919 483 2510

Contacts analystes/investisseurs GSK :       Ziba Shamsi   +44 (0) 20 8047 5543

           Kirsty Collins (SRI & CG)    +44 (0) 20 8047 5534

           Tom Curry      + 1 215 751 5419

           Gary Davies   +44 (0) 20 8047 5503

           James Dodwell           +44 (0) 20 8047 2406

           Jeff McLaughlin        +1 215 751 7002

           Lucy Singah   44 (0) 20 8047 2248

Mise en garde de GlaxoSmithKline concernant les énoncés prévisionnels : GSK informe les investisseurs que tout énoncé prévisionnel formulé par GSK, y compris ceux contenus dans ce communiqué, sont assujettis à un certain nombre de risques et d’incertitudes en raison desquels les résultats réels peuvent varier des résultats envisagés. Les facteurs susceptibles d’affecter les opérations de GSK sont décrits à l’article 3.D « Risk factors » du rapport annuel de l’entreprise dans le formulaire 20-F pour 2013.

Références

1.         Lien vers le rapport d’avancement 2014 du Plan mondial : http://www.zero-hiv.org/wp-content/uploads/2014/11/UNAIDS-Global-Plan-Report-2014.pdf

SOURCE

ViiV Healthcare


Categories

%d bloggers like this: