Posted by: africanpressorganization | 28 November 2014

Déclaration des ministres Paradis du Canada, Girardin de la France et Coll-Seck du Sénégal sur la réponse de la communauté internationale à l’épidémie de virus Ebola


 

Déclaration des ministres Paradis du Canada, Girardin de la France et Coll-Seck du Sénégal sur la réponse de la communauté internationale à l’épidémie de virus Ebola

 

DAKAR, Sénégal, 28 novembre 2014/African Press Organization (APO)/ Le ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, la secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie de la France, Mme Annick Girardin, et la ministre de la Santé et de l’Action sociale du Sénégal, Mme Awa Marie Coll-Seck ont fait la déclaration suivante aujourd’hui, à la suite d’une importante rencontre tenue au sujet du virus Ebola en marge du XVe Sommet de la Francophonie, coprésidée par le ministre Paradis, la secrétaire d’État Girardin et la ministre Coll-Seck.

« Les participants des pays membres de la Francophonie ont exprimé leur soutien et leur solidarité à l’égard des pays qui luttent contre la maladie à virus Ebola et reconnaissent collectivement l’importance de renforcer les systèmes de soins de santé afin de pouvoir mieux gérer de telles menaces dès maintenant et à l’avenir, a déclaré le ministre Paradis. Nous sommes tous résolus à renforcer les efforts de collaboration et de coordination que déploie la Francophonie avec les Nations Unies. Pour ce faire, nous encouragerons la création de partenariats novateurs afin de pouvoir prendre appui sur nos forces respectives et ainsi maximiser nos contributions en vue d’accélérer notre réponse à l’épidémie de virus Ebola. »

« La France s’est fortement mobilisée dès le début de l’épidémie pour soutenir les pays de la région, en particulier la Guinée, a indiqué la secrétaire d’État Girardin. Elle a procédé, avec son partenaire guinéen, à des actions concrètes pour améliorer la formation du personnel soignant, mettre en place plusieurs centres de traitement et permettre des contrôles à l’aéroport de Conakry, en Guinée, afin de prévenir l’isolement du pays. Nous devons nous mobiliser pour gagner la bataille. La France renforce son engagement et a accepté de jouer un rôle accru dans la coordination de l’aide à la Guinée, en collaboration avec les Nations Unies. La France travaille d’ores et déjà avec les autorités guinéennes sur l’après-Ebola, à la fois dans le domaine de la santé et du développement économique et social. »

« Le Sénégal se réjouit de l’occasion qu’offre le présent Sommet de la Francophonie aux États membres pour renforcer leur engagement en vue de combattre avec plus d’efficacité la maladie à virus Ebola, a déclaré la ministre Coll-Seck. Cette redoutable pathologie constitue aujourd’hui une préoccupation de santé publique et une menace à l’échelle mondiale, eu égard au risque de propagation lié à l’absence d’un vaccin. Le Sénégal apprécie tous les efforts déployés par la communauté internationale pour stopper la maladie, mais nous devons rester vigilants et mobilisés à tous les niveaux et dans le cadre d’un partenariat mondial. Le Sénégal fait également appel à une solidarité renforcée avec les pays touchés par le virus Ebola ainsi qu’à la lutte contre la stigmatisation et la discrimination. »

« Le Canada demeure sérieusement préoccupé par la menace que représente la maladie à virus Ebola pour les populations et les pays de l’Afrique de l’Ouest et d’autres régions, a souligné le ministre Paradis. Nous avons manifesté notre ferme appui à l’égard des efforts déployés par les gouvernements de cette région en étroite collaboration avec la Mission des Nations Unies pour l’action d’urgence contre Ebola, l’Organisation mondiale de la santé, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et d’autres partenaires non gouvernementaux et internationaux. Aujourd’hui, le gouvernement du Canada a annoncé une contribution supplémentaire de 20,9 millions de dollars aux organismes humanitaires qui luttent contre le virus Ebola, y compris 5 millions de dollars à la Société française de la Croix-Rouge pour appuyer le fonctionnement des centres de traitement du virus Ebola en Guinée. Avec le soutien du Canada, plus de patients infectés par le virus recevront le traitement et les soins dont ils ont besoin pour survivre. Le Canada continuera d’investir en vue de renforcer les systèmes de soins de santé, la biosécurité, la sécurité alimentaire et la croissance économique de cette région à long terme. »

 

SOURCE 

Canada – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: