Posted by: africanpressorganization | 17 December 2009

Union africaine / Conférence extraordinaire des ministres africains de l’Economie et des Finances

 


 

 

 

Union africaine / Conférence extraordinaire des ministres africains de l’Economie et des Finances

 

 

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 17 décembre 2009/African Press Organization (APO)/ — Les ministres africains de l’Economie et des Finances ont convergé vers le siège de la Commission de l’Union africaine (CUA), à Addis Abeba, Ethiopie, aujourd’hui, Jeudi 17 décembre 2009, dans le cadre de la Conférence extraordinaire des ministres africains de l’Economie et des Finances (CAMEF).

 

L’objectif de la Conférence, entre autres, est d’identifier grâce à des consultations avec les États membres, d’autres sources de financement de l’Union africaine, à accepter et à adopter la feuille de route pour le développement de la micro finance en Afrique. Les experts devraient aussi adopter les annexes du Statut portant création de la Banque africaine d’investissement, étant donné l’importance du secteur dans le développement économique ainsi que dans la lutte contre la pauvreté.

 

Dans son discours, M. Maxwell Mkwezalamba, Commissaire de l’UA chargé des affaires économiques a rappelé l’historique de l’étude sur les sources alternatives de financement de l’Union Africaine. Il a insisté sur la nécessité pour l’UA de s’assure d’un financement stable, durable et qui ne dépende pas majoritairement des partenaires au développement. Il a souligné que le continent devrait pouvoir financer son développement et son programme d’intégration. Il a également mis l’accent sur les liens qui existent entre la micro finance et les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) car la micro finance permettrait d’augmenter le niveau des investissements et du commerce sur le continent. Il a aussi rappelé le Sommet de l’Union africaine, tenue à Syrte, Libye, du 1er au 3 Juillet 2009 a mandaté CUA pour soumettre aux experts, pour validation, les annexes du Statut portant création de la Banque Africaine d’Investissement avant le CAMEF et le Sommet de janvier-février 2010.

 

Prenant ensuite la parole, le représentant du Secrétaire exécutif de la CEA a déclaré qu’entre 2000 et 2008 l’Afrique a réalisé des performances économiques impressionnantes, une tendance revue à la baisse en 2009 du fait de la crise économique mondiale. Il a précisé que cette réunion était l’occasion pour les pays africains de discuter des questions cruciales pour trouver une solution aux maux qui minent l’Afrique. Il a réaffirmé le soutien inconditionnel de la CEA en vue du développement socio-économique du continent.

 

Pour sa part, M. Mekonnen Menyazewal, Ministre des finances et du développement économique de la République fédérale d’Ethiopie, a souligné l’importance des sujets à l’ordre du jour. Il a conclu son propos en espérant qu’a la fin de cette réunion un consensus sera trouvé afin que tous les pays puissent s’approprier les résultats des travaux pour assurer la durabilité de leur application.

 

La Conférence extraordinaire des Ministres africains de l’économie et des finances (CAMEF) s’achève aujourd’hui le 17 Décembre 2009.

 

Etaient également présent à cette réunion les ambassadeurs et les membres du Corps Diplomatique, le représentant du Sous-secrétaire général des Nations Unies et du Secrétaire exécutif de la Commission Economique pour l’Afrique(CEA) ainsi que les représentants des organisations régionales et internationales. La cérémonie d’ouverture de la Conférence été présidée par le Dr Maxwell Mkwezalamba.

 

SOURCE 

African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: