Posted by: APO | 17 September 2015

Le Prix Anzisha fête ses 5 ans. La liste des finalistes de l’édition 2015, qui récompense l’entrepreneuriat chez de jeunes africains avec un prix de 75 000 $, est enfin dévoilée…


Le Prix Anzisha fête ses 5 ans. La liste des finalistes de l’édition 2015, qui récompense l’entrepreneuriat chez de jeunes africains avec un prix de 75 000 $, est enfin dévoilée…

Les 12 finalistes ont été choisis dans un échantillon de 494 jeunes entrepreneurs

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 17 septembre 2015/African Press Organization (APO)/ L’African Leadership Academy (http://www.africanleadershipacademy.org), en partenariat avec la Fondation  MasterCard (http://www.mastercardfdn.org), a le plaisir d’annoncer les noms des 12 jeunes entrepreneurs finalistes du Prix Anzisha 2015 (http://www.anzishaprize.org). L’équipe chargée de décerner le Prix Anzisha a mené une vaste recherche auprès des jeunes entrepreneurs âgés de 15 à 22 ans en Afrique. Les 12 finalistes ont été choisis dans un échantillon de 494 jeunes entrepreneurs, contre 339 candidats en 2014. Le Prix Anzisha a obtenu la participation de candidats issus de 33 pays d’Afrique, des finalistes originaires du Zimbabwe et d’Ethiopie ayant été sélectionnés pour la première fois. Les candidatures provenaient de secteurs variés, l’agriculture ayant recueilli le plus grand nombre de candidatures. Pour sa cinquième édition, le Prix Anzisha saluera le travail de ces jeunes hors normes à l’occasion de la Semaine internationale de l’Entrepreneuriat, s’associant ainsi aux festivités organisées de par le monde à cette occasion. Les finalistes du Prix Anzisha remportent une part du prix total de 75000 $ et bénéficient d’un soutien pour développer leurs entreprises et améliorer leurs résultats.

Logo Anzisha Prize: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/anzisha-1.jpg

Logo African Leadership Academy: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/ala.jpg

Logo The Mastercard Foundation: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/mastercard-foundation-1.jpg

Les 12 finalistes voyageront en avion jusqu’à Johannesburg pour la Semaine Anzisha qui aura lieu du 12 au 18 novembre 2015 et durant laquelle ils recevront une formation intensive dispensée par l’African Leadership Academy, une université de direction d’entreprise reconnue, et rencontreront des chefs d’entreprises pour les encadrer. Un panel de juges issus du monde de l’entreprise délibérera pour choisir les lauréats lors d’un gala qui se tiendra dans la soirée du 17 novembre 2015. Les finalistes vont compléter l’ensemble des lauréats du prix Anzisha pour atteindre un total de 57 jeunes et recevront un soutien sous forme de conseils professionnels, de formation au développement professionnel, et d’accès à de meilleures opportunités grâce au travail en réseau pour développer la croissance et la présence de leurs entreprises.

Pour la première fois, le Prix est attribué à des finalistes originaires du Zimbabwe et d’Ethiopie. Farai Munjoma, âgé de 18 ans, fournit des supports de formation et une orientation professionnelle à d’autres jeunes du Zimbabwe. Hidaya Ibrahim, 21, a co-fondé une entreprise de formation qui organise des activités qui permettent aux étudiants de développer leur esprit critique, leur capacité d’analyse et leurs compétences rédactionnelles. Hidaya fait partie des cinq jeunes filles finalistes, les quatre autres étant originaires du Cameroun, du Ghana, du Nigeria et du Rwanda.

Les finalistes de cette année ont créé des entreprises dans divers secteurs, notamment l’agriculture, l’informatique, la préparation des jeunes, la formation et la mode. Le grand nombre de candidatures dans le secteur agricole renforce l’idée que les jeunes entrepreneurs africains s’orientent vers des secteurs qui portent l’économie africaine.

Grace Kalisha, directrice du Prix Anzisha, déclare : «L’entrepreneuriat présente un potentiel important pour accompagner la croissance économique et améliorer les moyens de subsistance de la jeunesse africaine. Nous sommes fiers de fêter et de soutenir le travail de ces jeunes dirigeants à l’occasion de la Semaine internationale de l’Entrepreneuriat, ceci les impliquent dans la rhétorique internationale en matière d’entrepreneuriat.»

Les finalistes de l’édition 2015 sont :

1.         Blessing Fortune Kwomo, 19 ans, Nigeria. Co-fondatrice du Cabinet thérapeutique De Rehoboths qui développe les soins à domicile grâce à des programmes d’action familiale sur mesure afin de traiter les pathologies et d’aborder les causes de ces dernières afin de permettre aux familles de vivre dans de meilleures conditions dans leurs environnements respectifs et en fonction de leurs circonstances personnelles.

2.         Chantal Butare, 21 ans, Rwanda. Fondatrice de la Coopérative laitière de Kinazi (KIDACO) qui offre un accès au marché à 3 250 éleveurs par l’intermédiaire de 10 collecteurs de lait. Chantal conditionne et vend le lait des éleveurs locaux bénéficiaires d’un programme d’aide du gouvernement, ceux-ci n’ayant pas d’accès au marché.

3.         Chris Kwekowe, 22 ans, Nigeria. Fondateur de Slatecube, une plateforme d’e-learning qui permet aux étudiants de suivre des cours d’informatique et technologies de l’information et d’obtenir une certification leur convenant, avec 200 participants actifs sur la plate-forme cette année.

4.         Daniel Mukisa, 21 ans, Ouganda. Co-fondateur de la société Transporter, prestataire de services de livraison à Kamapla qui utilise une flotte propre de 30 motocycles, qui réalisent environ 150 livraisons pour le compte d’entreprises clientes.

5.         Fabrice Alomo, 22 ans, Cameroun. Fondateur de MyAconnect, une plate-forme web qui vise à favoriser le commerce en Afrique en numérisant ce que les gens et la façon dont les gens achètent, paient, grâce à des applications accessibles, avec 128 entreprises clientes à ce jour.

6.         Farai Munjoma, 18 ans, Zimbabwe. Co-fondateur de Sasha Iseminar, entreprise qui fournit des supports de formation, des questions et réponses aux examens passés, et une orientation professionnelle à élèves en âge de suivre des cours au lycée. Il propose aussi une contribution aux frais de scolarité aux enfants grâce aux bénéfices de l’activité, et mène des projets dans le cadre des orphelinats.

7.         George Mtemahanji, 22 ans, Tanzanie. Co-fondateur de SunSweet Solar, qui conçoit, planifie et organise l’apport d’énergie solaire dans les zones rurales de Tanzanie.  Un de ses projets consistait à la construction du système d’énergie solaire le plus important à Kilombero, auprès de l’établissement d’enseignement secondaire d’Ifakara.

8.         Hidaya Ibrahim, 21 ans, Ethiopie. Co-fondatrice de l’Association Qine pour la promotion de la qualité de l’éducation, une entreprise de formation qui organise les activités de préparation des étudiants de sorte qu’ils puissent développer leur esprit critique, des compétences en matière de recherche analytique et des compétences rédactionnelles, et convie les acteurs du secteur de l’éducation dans le cadre d’une consultation sans équivalent portant sur la qualité du système d’éducation éthiopien.

9.         Karidas Tshintsholo, 20 ans, Afrique du Sud. Co-fondateur de Push Ismokol’, une marque de vêtements qui emploie six personnes dans le township d’Ekangala à Pretoria. ce projet connaît une demande significative grâce à des techniques de marketing très intelligentes.

10.       Mabel Suglo, 22 ans, Ghana. Co-fondatrice d’Echo Shoes, une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication de chaussures produites à partir de déchets recyclés, qui produit 30 paires de chaussures par mois, et implique des personnes handicapées dans le processus de production.

11.       Sirjeff Dennis, 21 ans, Tanzanie. Fondateur de l’élevage de poulets Jefren Afgrifriend Solutions (JAS), qui produit 1500 poulets à rôtir et vend 100 150 sacs d’engrais biologique par mois.

12.       Vanessa Zommi, 19 ans, Cameroun. Co-fondatrice d’Emerlad Moringa Tea, qui vise les personnes atteintes du diabète de sa région, en proposant des produits qui contiennent des antioxydants essentiels à la santé, et fabrique 15 kg. de produit par mois.

« Compte tenu du succès d’Anzisha, qui permet d’identifier un pool varié de finalistes représentatifs du potentiel et des promesses offertes par les jeunes entrepreneurs africains, la Fondation MasterCard a le plaisir de célébrer la cinquième édition du Prix Anzisha et de renouveler son partenariat avec l’African Leadership Academy jusqu’en 2020. Je suis heureux d’accueillir cette année les finalistes dans la communauté d’Anzisha » a déclaré Koffi Assouan, directeur de programmes du programme Youth Livelihoods de la Fondation MasterCard.

Distribué par APO (African Press Organization) pour le Anzisha Prize.

Pour de plus amples informations sur le Prix Anzisha, veuillez consulter :

Site web : www.anzishaprize.org

Facebook : www.facebook.com/anzishaprize

Twitter : @anzishaprize

Contact Presse :

Courriel : prize@anzishaprize.org

REMARQUES AUX REDACTEURS :

A propos du Prix Anzisha

Le Prix Anzisha est décerné par l’African Leadership Academy en partenariat avec la Fondation MasterCard. Grâce au Prix Anzisha, les organisateurs cherchent à catalyser l’innovation et l’entrepreneuriat chez les jeunes à travers ce Continent.

A propos de l’African Leadership Academy

L’African Leadership Academy (ALA) vise à transformer l’Afrique en développant un solide réseau de dirigeants d’entreprise qui travailleront ensemble pour produire un impact social jamais atteint à ce jour. Chaque année, l’ALA rassemble les jeunes dirigeants les plus prometteurs originaires des 54 nations africaines dans le cadre d’un programme pré-universitaire axé sur la direction, l’entrepreneuriat et les études africaines. ALA suit la formation de ces dirigeants pendant leur vie, à l’université et au-delà, en dispensant des formations en direction et entrepreneuriat et en les mettant en rapport avec des réseaux de personnes influents et en les rapprochant de sources de capitaux qui leur permettent de faire passer leur activité à une autre échelle. Pour plus d’informations, consultez le site : http://africanleadershipacademy.org.

A propos de la Fondation MasterCard

La Fondation MasterCard collabore avec des organismes visionnaires afin de permettre aux personnes vivant en situation de pauvreté, principalement en Afrique subsaharienne, d’accéder plus facilement à l’éducation, à la formation professionnelle et aux services financiers. En tant qu’une des plus grandes fondations privées, nos actions s’inscrivent dans le cadre de la progression de l’apprentissage et la promotion de l’inclusion financière dans le but de créer un monde solidaire et équitable. Basée à Toronto, au Canada, notre indépendance a été établie par MasterCard lors de la création de la Fondation en 2006. Pour plus d’information, consultez le site www.mastercardfdn.org ou suivez-nous sur Twitter @MCFoundation.

SOURCE

Anzisha Prize


Categories

%d bloggers like this: