Posted by: APO | 24 August 2015

L’Africa Finance Corporation (AFC) reçoit 50 millions de dollars US de la Banque Islamique de Développement pour le financement de ses projets


L’Africa Finance Corporation (AFC) reçoit 50 millions de dollars US de la Banque Islamique de Développement pour le financement de ses projets

Ces fonds serviront à financer des projets dans les nombreux pays africains membres de la BID

LAGOS, Nigéria, 24 août 2015/African Press Organization (APO)/ L’Africa Finance Corporation (AFC) (http://www.africafc.org) est heureuse d’annoncer qu’elle a accepté une ligne de financement de 50 millions de dollars US de la Banque Islamique de Développement (BID), avec un remboursement sur 13 ans et 6 mois.

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/afc-1.png

Photo: http://www.photos.apo-opa.com/index.php?level=picture&id=2250
(Andrew Alli, président-directeur général de l’AFC)

Ces fonds serviront à financer des projets dans les nombreux pays africains membres de la BID.  Il s’agira principalement de projets infrastructurels et agricoles structurés conformément à la finance islamique et promouvant le développement social et économique des communautés concernées.

Ce premier emprunt de l’AFC à la finance islamique est le résultat de plusieurs années de coopération et de collaboration croissantes entre les deux institutions.  Les discussions initiées par l’AFC en 2009 ont abouti à la conclusion d’un Protocole d’Entente avec la Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé (ICD) – la division secteur privé du Groupe BID.

Sur la base de ce travail préparatoire, une équipe de la BID a approché l’AFC en 2014, suite à la réaffirmation par Moody’s de la notation de crédit internationale A3/P2 de l’AFC et aux solides antécédents de celle-ci dans le financement et le développement de projets phares sur le continent africain. L’implication de l’AFC dans des projets tels que la route à péage de Bakwena – un développement infrastructurel de transport qui a permis de connecter le cœur industriel de l’Afrique du Sud au port en eau profonde le plus proche au Mozambique – a significativement contribué à l’aboutissement de sa demande.

Andrew Alli, président-directeur général de l’AFC, a commenté la nouvelle : « En tant que premier emprunt de l’AFC à la finance islamique, cet accord constitue une étape importante pour notre société.  La finance islamique répond à une demande élevée et connaît une expansion rapide. De nombreuses institutions financières islamiques établissent leurs opérations dans la région étant donné l’importante population musulmane de l’Afrique. Le potentiel de croissance de ce secteur est énorme.

Nous avons l’intention d’utiliser la totalité de l’emprunt et du capital pour financer et développer des projets dans les pays membres de la BID, dont plusieurs sont également membres de l’AFC. C’est grâce à de tels emprunts que l’AFC peut continuer à améliorer la qualité des infrastructures du continent, et stimuler ainsi la croissance économique de l’Afrique. »

Outre un financement significatif des activités de la société, l’accord conclu entre l’AFC et la BID établit une solide relation intercontinentale qui devrait mener à une collaboration toujours plus étroite entre les institutions de l’Afrique et du Moyen-Orient.

Distribué par APO (African Press Organization) pour Africa Finance Corporation (AFC).

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Lucy Savage

Vice-présidente, Communications

Tél. : + 234 1 279 9600 E-mail : lucy.savage@africafc.org

Bell Pottinger

Victoria Geoghegan / Nick Lambert / David Bass / Philip Peck

Tél. : +44 20 3772 2500 E-mail : afc@bellpottinger.com

Notes aux éditeurs

À propos de l’AFC – www.africafc.org

Institution financière multilatérale bénéficiant d’une notation de crédit de premier ordre, l’AFC a été fondée en 2007 avec un capital initial de 1 milliard de dollars US et a pour mission de jouer le rôle de catalyseur pour l’investissement dans les projets infrastructurels du secteur privé à travers l’Afrique.  Avec son capital de base actuel de 2,9 milliards de dollars US, l’AFC est aujourd’hui la deuxième institution financière multilatérale d’Afrique de catégorie « investment grade » et a été notée A3/P2 (Perspective stable) par l’agence d’évaluation Moody’s Investors Service. En mai 2015, l’AFC a conclu avec succès une première émission d’euro-obligations d’une valeur de 750 millions de dollars US, qui a connu une sursouscription de 700 % et a attiré des investisseurs d’Asie, d’Europe et des États-Unis.

L’approche de l’AFC en matière d’investissements est le fruit d’une expertise sectorielle spécialisée associée à un accent porté sur les services-conseils d’ordre financier et technique, sur la structuration de projets, le développement de projets et le capital-risque en vue de répondre aux besoins en développement d’infrastructures en Afrique et de stimuler une croissance économique durable.

L’AFC investit dans des actifs d’infrastructure de haute qualité permettant de fournir des services essentiels dans les secteurs infrastructurels de base que sont l’énergie, les ressources naturelles, l’industrie lourde, les transports et les télécommunications.

L’AFC est devenue l’institution de référence pour ce qui est des investissements dans les projets de production électrique du secteur privé en Afrique, et leur développement.

Suivez-nous sur Twitter – @africa_finance

SOURCE

Africa Finance Corporation (AFC)


Categories

%d bloggers like this: