Posted by: africanpressorganization | 22 July 2015

L’AMISOM refute les allégations selon lesquelles des civils auraient été tués par ses troupes dans la ville de Marka, en Somalie


 

L’AMISOM refute les allégations selon lesquelles des civils auraient été tués par ses troupes dans la ville de Marka, en Somalie

 

MOGADISCIO, Somalie, 22 juillet 2015/African Press Organization (APO)/ La Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) réfute fermement les allégations diffusées dans les médias selon lesquelles des soldats de l’AMISOM auraient tué des civils dans la ville de Marka.

 

L’AMISOM voudrait préciser que ce jour, vers 08h45, des troupes de l’AMISOM, en patrouilles régulières, ont découvert un centre d’entraînement d’al-Shabaab à Juujomo, tout près du village El Hindi.

 

Dans la fusillade qui a suivi pour déloger les terroristes, l’AMISOM, en application de son mandat a tué cinq combattants d’al-Shabaab, y compris un de leurs chefs notoires, Mohammed Dahir.

 

Il est instructif de relever que deux fusils, un engin explosif improvisé (EEI), un tableau d’instruction et le drapeau d’al-Shabaab ont été également saisis sur les lieux.

 

Afin de lever tout doute, l’AMISOM voudrait réitérer que, conformément à ses règles d’engagement qui respectent le droit international humanitaire, ses troupes sont dans l’obligation d’éviter les pertes civiles et de faire preuve d’une retenue maximale, même dans les situations où elle doit faire face à une attaque imminente. À cet égard, l’AMISOM dénonce catégoriquement cette allégation insidieuse, d’autant plus que ses troupes ne sont pas impliquées dans le meurtre présumé de civils dans la ville de Marka.

 

L’AMISOM continuera d’effectuer des patrouilles pour assurer la sûreté et la sécurité des populations dans la région.

 

SOURCE 

African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: