Posted by: africanpressorganization | 12 June 2015

Les cas de méningite ont diminué considérablement au Niger


 

Les cas de méningite ont diminué considérablement au Niger

 

NIAMEY, Niger, 12 juin 2015/African Press Organization (APO)/ La situation de l’épidémie de méningite au Niger, causée par Neisseria meningitidis sérogroupe C, s’est améliorée grâce aux efforts intensifs déployés aux niveaux national et international. Une réduction significative des cas est maintenant signalée dans toutes les zones touchées et les deux centres de prise en charge de Niamey, la capitale, créés pour la circonstance ont été fermés puisqu’aucun cas n’a été enregistré au cours de la dernière semaine.

 

En date du 11 Juin 2015, le Ministère de la Santé Publique du Niger a informé l’OMS d’un cumul de 8341 cas suspects dont 557 décès depuis le début de l’année 2015. La propagation de la maladie a atteint un pic dans la semaine du 04 au 10 mai, quand il y avait 2189 cas et 132 décès. Un seul cas de méningite a été notifié à la date du 10 Juin 2015.

 

L’épidémie était très préoccupante car elle a touché une zone urbaine densément peuplée de plus d’un million de personnes, créant un risque élevé de propagation rapide et causant un grand nombre de cas. En dépit de l’amélioration de la situation, la vigilance s’impose car le risque de transmission reste élevé.

 

Selon le Représentant de l’OMS au Niger, Dr Assimawe Pana, ”depuis la déclaration de l’épidémie, plusieurs actions ont été menées par le Ministère de la Santé Publique du Niger avec l’appui de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et d’autres partenaires, en particulier dans les domaines de la surveillance épidémiologique, le diagnostic de laboratoire, les soins des malades, la vaccination, la communication et la coordination.

 

“Pour aider le Niger à mettre fin à cette épidémie, l’OMS et ses partenaires vont continuer à fournir un soutien à ce pays en organisant des campagnes de vaccination de masse et en mettant en œuvre des mesures de contrôle d’urgence pour prévenir la propagation de cette maladie dévastatrice», a ajouté en substance le Dr Pana.

 

Malgré la pénurie de vaccins contre la méningite dans le monde, l’OMS et ses partenaires ont aidé le Niger à mobiliser plus de 1,3 millions de doses de vaccin à travers le Groupe International de Coordination du Vaccin Antiméningococcique (ICG). Un important lot de médicaments pour le traitement de la méningite a été aussi fourni au pays. Grâce à ces interventions, plus de 7500 patients ont été bien traités et ont guéri de cette maladie au cours de l’épidémie.

 

L’ICG est un partenariat réunissant l’OMS, l’UNICEF, la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et Médecins Sans Frontières (MSF), et qui travaille en étroite collaboration avec les fabricants de vaccins.

 

En Octobre 2014, le Groupe Stratégique Consultatif d’Experts sur la Vaccination (SAGE) a recommandé qu’une dose de vaccin conjugué contre la méningite A MenAfriVac à l’âge de neuf mois ou plus soit intégrée dans les calendriers de vaccination au Niger et des autres pays de la ceinture de la méningite africaine d’ici à la fin de 2015.

 

Cette recommandation veille à protéger les enfants contre la méningite et à maintenir l’immunité des populations. Ce vaccin introduit en campagne de vaccination au Niger en 2011 a permis d’éliminer les épidémies de méningite de type A.

 

SOURCE 

World Health Organization (WHO)


Categories

%d bloggers like this: