Posted by: africanpressorganization | 4 May 2015

Visite Ad Limina des Evêques congolais


 

Visite Ad Limina des Evêques congolais

 

VATICAN, Saint-Siège, 4 mai 2015/African Press Organization (APO)/ Le Pape François a reçu les Evêques du Congo en conclusion de leur visite Ad Limina. Dans le discours qu’il leur a remis, il a d’abord souligné que “la récente création de trois nouveaux diocèses témoigne de la vitalité de l’Eglise catholique locale, ainsi que du zèle évangélisateur dont ses pasteurs font preuve… Il est heureux que, ces dernières années, les réflexions de la conférence épiscopale aient porté sur la mission des laïcs dans l’Eglise et dans la société”. Saluant une remarquable contribution à l’évangélisation, il a recommandé à ses hôtes d’aider les “mouvements de spiritualité et d’apostolat à redécouvrir et à affermir leur vocation en vue d’un témoignage crédible des laïcs” dans l’effort de construction d’une famille humaine qui grandisse dans l’unité, la justice et la paix. “Les laïcs ont en effet besoin d’être accompagnés et d’être formés au témoignage de l’Evangile dans les domaines socio-politiques, qui constituent leur champ spécifique d’apostolat. La pastorale de la famille fait partie intégrante de cet accompagnement. Les réticences des fidèles face au mariage chrétien révèlent la nécessité d’une évangélisation en profondeur, qui implique non seulement l’inculturation de la foi mais aussi l’évangélisation des traditions et de la culture locale. A ce propos, je tiens à vous remercier pour la contribution de vos diocèses au Synode des évêques sur la famille. Vous ne manquerez pas d’en tirer profit pour mieux adapter votre pastorale familiale aux réalités locales”.

“Les conditions de vie de vos prêtres, leur sanctification et leur formation continue ne doivent pas cesser d’être au c’ur de vos préoccupations et de votre sollicitude… Je rends grâce à Dieu pour les nombreuses vocations sacerdotales et religieuses qui fleurissent dans vos diocèses… Mais l’immense besoin pastoral de l’Eglise locale exige un discernement rigoureux, afin que le peuple de Dieu puisse compter sur des pasteurs zélés, qui édifient par leur témoignage de vie, notamment en ce qui concerne le célibat et l’esprit de pauvreté évangélique.

En outre, il ne faut rien négliger pour que tous, prêtres, catéchistes, familles, jeunes, groupes de prières et d’autres encore, prennent davantage conscience de l’importance de leur contribution dans l’accompagnement et la formation des candidats au sacerdoce et en assument chacun sa part… Certes, certains diocèses éprouvent de grandes difficultés, en raison de l’insuffisance des ressources matérielles disponibles sur place. Mesurant l’ampleur des soucis et des préoccupations liées à une telle situation…je vous encourage à vous engager résolument dans la voie de l’autonomie, de la prise en charge progressive et de la solidarité entre Eglises particulières… Vous continuerez de veiller à ce que les aides économiques accordées à vos diocèses…ne limitent pas votre liberté de pasteurs ni n’entravent la liberté de l’Eglise, qui devrait toujours avoir les coudées franches pour annoncer l’Evangile… En ce qui concerne l’entraide et la solidarité entre Eglises particulières, elles doivent se traduire également dans la promotion de l’esprit missionnaire d’abord à l’intérieur de l’Afrique. Je reprends volontiers à votre adresse l’appel solennel de Paul VI à Kampala: Vous, Africains, vous êtes désormais vos propres missionnaires!… L’évangélisation en profondeur constitue un autre grand défi. Or, elle suppose nécessairement une attention particulière aux conditions concrètes de vie des populations, c’est à dire en définitive à la promotion de la personne. Sur ce plan aussi, l’engagement de l’Eglise catholique au Congo est important dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’assistance aux diverses catégories de personnes dans le besoin dont des réfugiés des pays voisins. Vos communautés diocésaines y apportent une contribution considérable… Continuez de veiller à ce que la pastorale sociale se réalise toujours davantage dans l’esprit de l’Evangile et se perçoive toujours mieux comme une ‘uvre d’évangélisation, et non comme l’action d’une organisation non-gouvernementale… Dans ce domaine, forte de l’Evangile, l’Eglise a reçu la mission de réconcilier les c’urs, de rapprocher les communautés divisées et de construire une nouvelle fraternité ancrée sur le pardon et la solidarité. Vous pasteurs, continuez d’être des modèles et des prophètes en ce sens!”.

 

SOURCE 

Vatican Information Service (VIS)


Categories

%d bloggers like this: