Posted by: africanpressorganization | 22 April 2015

Soudan du Sud: Le PAM inquiet de la disparition de trois employés et des conséquences de la détérioration des conditions de sécurité


 

Soudan du Sud: Le PAM inquiet de la disparition de trois employés et des conséquences de la détérioration des conditions de sécurité

 

ROME, Italie, 22 avril 2015/African Press Organization (APO)/ Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) est profondément préoccupé par le sort de trois de ses employés ayant disparu dans l’état du Nil Supérieur au Sud Soudan en début du mois.

 

« Nous sommes particulièrement préoccupés par le sort de nos collègues disparus et nous travaillons sans relâche à leur retour en toute sécurité » a déclaré Ertharin Cousin, Directrice Exécutive du PAM. «Notre personnel prend chaque jour des risques considérables pour acheminer des vivres vitales à ceux dans le besoin ».

 

Les trois travailleurs du PAM ont disparu le 1er avril alors qu’ils se rendaient vers le nord pour une distribution alimentaire. Ils voyageaient dans un convoi de Malakal vers Melut, transportant des vivres destinés à des milliers de personnes affectées par le conflit, lorsque, selon des témoins, des combats intercommunautaires ont éclaté le long de la route sur laquelle ils voyageaient. Le PAM a perdu le contact avec ces trois hommes et n’a pas eu de nouvelles depuis, en dépit de ses tentatives.

 

Cette disparition intervient alors que les conditions de sécurités se détériorent et que le harcèlement des travailleurs humanitaires se généralise dans le pays. Le PAM craint que l’aggravation des conditions de sécurité dans certaines parties du Sud Soudan rende plus difficile pour les agences humanitaires l’accès aux zones affectées par le conflit ayant urgemment besoin d’aide, alors que la période de soudure est sur le point de commencer.

 

« Nous sommes tout aussi préoccupés par le bien-être des innocents, en particulier des femmes et des enfants, qui souffrent des conséquences de ce conflit » a ajoutée E. Cousin. « Nous sommes déterminés à aider la population sud-soudanaise du mieux que nous pouvons, mais nous ne pouvons pas faire notre travail si les autorités nationales et locales ne sont pas en mesure de garantir la sécurité du personnel humanitaire ».

 

En raison des préoccupations croissantes concernant la sécurité des travailleurs humanitaires, le PAM réévalue sa capacité à travailler dans certaines zones de l’état du Nil Supérieur. L’agence prévoit de réduire temporairement ses opérations dans les zones où la sécurité n’est pas assurée.

 

« Nous regrettons la suspension temporaire de l’aide alimentaire dans les comtés de Akoka et Fashoda » a déclaré Eddie Rowe, directeur adjoint du PAM au Sud Soudan. « Nous espérons pouvoir reprendre nos opérations au plus vite, dès que nous aurons les assurances nécessaires que notre personnel et nos partenaires peuvent travailler en sécurité ».

 

L’agence travaille avec les autorités à Juba, Malakal, et Aloka afin de rechercher des informations sur les trois travailleurs du PAM disparus, sans succès.

 

Les Nations Unies affirment que 10 travailleurs humanitaires sont morts dans l’état du Nil Supérieur depuis le début du conflit au Soudan du Sud il y a plus de 16 mois.

 

Un autre employé du PAM, Mark Diang, a été enlevé par des hommes armés en octobre 2014 dans l’aéroport de Malakal dans l’état du Nil Supérieur, et le PAM est sans nouvelles de lui depuis. Le PAM s’inquiète fortement de sa sécurité et assure un suivi avec le gouvernement concernant son état et sa situation.

 

Au Sud Soudan, 2,5 millions de personnes ont commencé l’année sans savoir d’où leur prochain repas viendrait. Les analystes de sécurité alimentaire affirment que ce nombre augmentera avec le début de la période de soudure en mai. Le PAM a pour objectif d’aider environ 3 millions de personnes à travers le pays en 2015.

 

SOURCE 

World Food Program (WFP)


Categories

%d bloggers like this: