Posted by: APO | 16 April 2015

Les régions et les secteurs d’Afrique inexplorés offrent des opportunités de croissance aux PME locales


Les régions et les secteurs d’Afrique inexplorés offrent des opportunités de croissance aux PME locales

LE CAP, Afrique du Sud, 16 avril 2015/African Press Organization (APO)/ Bien que la Banque Mondiale(1) ait récemment annoncé que la croissance économique de l’Afrique subsaharienne devrait ralentir en 2015, la classe moyenne de cette région compte toujours parmi celles connaissant la plus forte croissance au monde. De ce fait, le continent offre de nombreuses opportunités aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux entrepreneurs africains tournés vers l’avenir.

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/dhl_logo2.jpg

Photo Charles Brewer: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/charles-brewer-1.jpg
(Charles Brewer, directeur général de DHL Express Afrique subsaharienne (ASS)

Selon Charles Brewer, directeur général de DHL Express Afrique subsaharienne (ASS) (http://www.dpdhl.com), le secteur de l’agriculture offre de nombreuses perspectives. Ce secteur est le principal secteur économique africain. Il représente 15 % du PIB total du continent et plus de 100 milliards de dollars US par an(2). « D’après les estimations, plus de 60 % des terres disponibles du globe se trouvent en ASS(3), ce qui suggère que le secteur a encore un potentiel de croissance incroyable. »

Le secteur bancaire est lui aussi en plein essor. Il s’est développé de façon considérable au cours des dix dernières années et est devenu un acteur important dans les opérations bancaires des marchés émergents. Brewer souligne que la classe moyenne émergente et les consommateurs africains « sans banque » vont continuer à stimuler le secteur. « Parmi les autres secteurs en plein essor et offrant des perspectives figurent notamment les secteurs de la technologie, des biens de consommation, ainsi que celui des télécommunications. »

Outre ces secteurs prospères, Brewer identifie cinq « villes champignons » inattendues qui jouissent d’une croissance rapide grâce à ces secteurs et offrent ainsi des opportunités aux entreprises africaines:

•          Bobo-Dioulasso, Burkina Faso : La deuxième ville du pays est florissante grâce à une croissance importante dans le secteur agroalimentaire. De nombreuses petites et moyennes entreprises y ouvrent des usines pour produire localement des produits destinés au marché national et à l’exportation. Les principaux produits sont les fruits, les céréales, le coton, l’huile végétale, le savon et d’autres produits artisanaux.

•          Ébène, Île Maurice : Grâce à ses infrastructures et ses installations de pointe, ce pôle technologique en plein essor attire de nombreux cabinets juridiques internationaux et institutions financières.

•          Mbarara, Ouganda : Mbarara est une ville industrielle en plein essor située à 280 km de la capitale de l’Ouganda, Kampala, au cœur de la région des fermes laitières. Grâce à sa situation géographique, à un climat favorable et à une grande disponibilité des terres, cette ville attire des investisseurs impliqués dans la fabrication de produits laitiers, ainsi que des brasseries et des entreprises de boissons qui se développent dans la région.

•          Farafenni, Gambie : Située sur la rive nord du fleuve Gambie, à l’intérieur des terres à environ 120 km de la capitale Banjul, cette ville accueille de nombreuses banques et compagnies d’assurance. Sa croissance rapide s’explique principalement par sa situation géographique sur la route principale entre Dakar et la Casamance (région sud du Sénégal) et par sa proximité avec le ferry qui permet de traverser le fleuve Gambie.

•          Ville technologique de Konza, Kenya : Cette nouvelle ville technologique, dont la phase d’infrastructure vient de s’achever, se situe à 60 km au sud-est de Nairobi et se concentrera sur quatre secteurs économiques : l’enseignement, les sciences de la vie, les télécommunications et l’externalisation de processus d’affaires. Elle devrait fortement stimuler les dépenses, les investissements et la croissance dans le secteur de la technologie au Kenya.

« DHL est présent dans chaque pays et territoire africain et a 37 ans d’expérience en matière de logistique express sur le continent. Grâce à notre vaste empreinte sur le continent africain, nous occupons une position unique pour fournir des services à ces « villes champignons » et à ces secteurs en plein essor », conclut Brewer.

Distribué par APO (African Press Organization) pour Deutsche Post DHL.

(1) The World Bank: http://www.worldbank.org/en/region/afr/overview )

(2) McKinsey & Company, Africa’s path to growth: Sector by sector: http://www.mckinsey.com/insights/economic_studies/africas_path_to_growth_sector_by_sector

(3) KPMG, Agriculture in Africa: https://www.kpmg.com/Africa/en/IssuesAndInsights/Articles-Publications/General-Industries-Publications/Documents/Agriculture%20in%20Africa.pdf

Contact médias :

Megan Collinicos. Responsable : Publicité et relations publiques, Afrique subsaharienne

DHL Express

Tél. : +27 21 409 3613 ; tél. portable : +27 76 411 8570

megan.collinicos@dhl.com

Suivez-nous : www.twitter.com/DHLAfrica

DHL – Le Groupe de Transport et Logistique Mondial

DHL (http://www.dpdhl.com) est la première marque mondiale du secteur de la logistique. Le groupe de divisions de DHL offre un portefeuille inégalé de services logistiques, qu’il s’agisse de la livraison de paquets nationaux et internationaux, de courrier express international, du transport routier, aérien et maritime ou de la gestion de la chaîne d’approvisionnement industriel. Avec plus de 325 000 employés répartis dans plus de 220 pays et territoires à travers le monde, il met en contact les personnes et les entreprises, de manière sûre et fiable, permettant des flux commerciaux mondiaux. Avec des solutions spécialisées pour les marchés et les secteurs en croissance, dont le commerce électronique, la technologie, les sciences de la vie et les soins de santé, l’énergie, l’automobile et la vente au détail, ainsi que par son engagement prouvé en faveur de la responsabilité sociale de l’entreprise et par une présence inégalée sur les marchés en développement, DHL se positionne de manière résolue en tant que « Le groupe de transport et logistique mondial ».

DHL fait partie du groupe Deutsche Post DHL. En 2014, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 56 milliards d’euros.

SOURCE

Deutsche Post DHL


Categories

%d bloggers like this: