Posted by: APO | 23 March 2015

Merck soutient la sensibilisation à la schistosomiase au Mozambique


Merck soutient la sensibilisation à la schistosomiase au Mozambique

Près de 80 % des Mozambicains souffrent de cette maladie parasitaire due à un ver

NAMAACHA, Mozambique, 23 mars 2015/African Press Organization (APO)/ Merck (http://www.merckgroup.com), un acteur majeur pour des produits de haute technologie novateurs et de qualité supérieure dans le domaine des soins de santé, des sciences de la vie et des matériaux hautes performances, lutte contre la schistosomiase au Mozambique. Aujourd’hui, à Namaacha, aux côtés du Président du Bundesrat allemand Volker Bouffier, Kai Beckmann, membre du Comité de direction de Merck, a présenté au sous-ministre de la Santé du Mozambique, Mouzinho Saíde, 20 000 brochures destinées à sensibiliser les enfants aux causes de cette maladie tropicale provoquée par des vers. Cette contribution s’inscrit dans le programme de don de praziquantel de Merck par lequel Merck s’associe à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour lutter contre la schistosomiase en Afrique. Ce partenariat est une initiative centrale de Merck, dans le cadre de sa gouvernance d’entreprise responsable, afin d’améliorer l’accès aux soins pour les populations défavorisées dans les pays à faible et moyen revenu.

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/merck_logo.jpg

Photo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/150321.jpg

« Nous voulons éliminer la schistosomiase en Afrique. Ainsi, nous ne nous contentons pas de distribuer des médicaments, nous adoptons une approche holistique », a expliqué M. Beckmann. Depuis 2007, Merck a fourni gratuitement plus de 200 millions de comprimés de praziquantel à l’OMS. Jusqu’à présent, cela a permis de traiter près de 54 millions de patients. « Des millions d’enfants souffrent de cette maladie insidieuse, ici aussi, au Mozambique. Cette maladie les empêche d’apprendre et affaiblit le potentiel de développement du pays. Grâce à notre programme de sensibilisation, nous voulons faire en sorte que moins d’enfants contractent la maladie. Nous voulons donner de nouvelles opportunités aux enfants, tout en promouvant la croissance économique et en rendant possible un avenir meilleur », a poursuivi M. Beckmann. Après le Malawi et le Sénégal, le Mozambique est le troisième pays africain à bénéficier de ce programme de sensibilisation. À ce jour, Merck a distribué un million de brochures et 75 000 affiches dans les écoles. Les informations sont disponibles en anglais, en français et en portugais.

Ce don a été présenté à Namaacha, dans le sud du Mozambique, au cours de la visite du Président du Bundesrat allemand Volker Bouffier en Afrique du Sud et au Mozambique du 13 au 23 mars. M. Beckmann fait partie de la délégation de représentants du monde de la science et des affaires qui l’accompagne. M. Bouffier a salué l’engagement de Merck : « Merck participe à plusieurs initiatives en Afrique afin d’améliorer la qualité des soins de santé locaux. De cette manière, cette entreprise, dont le siège social est en Hesse, ne prend pas seulement ses responsabilités sur son marché national, mais partout où elle opère. »

Le sous-ministre de la Santé M. Saíde a remercié Merck pour ce don : « En termes de charge de morbidité et d’impact économique, la schistosomiase est considérée comme l’une des maladies tropicales négligées les plus dévastatrices. L’engagement de Merck permet non seulement d’aider les enfants infectés, mais soutient également notre système de santé public. »

La schistosomiase est très répandue au Mozambique. D’après les estimations de l’OMS, plus de 18 millions d’habitants, soit près de 80 % de la population totale, ont besoin d’un traitement. En 2009 et 2010, Merck a fourni plus de 8,7 millions de comprimés de praziquantel à l’OMS pour le Mozambique. Depuis 2011, en accord avec l’OMS, ce pays situé au sud de l’Afrique reçoit des comprimés du Département britannique pour le Développement international (Department for International Development, DFID). La distribution des comprimés est coordonnée de manière conjointe par l’Initiative britannique de contrôle de la schistosomiase (Schistosomiasis Control Initiative, SCI) et le ministère de la Santé du Mozambique. En tant que membres de l’Alliance mondiale de lutte contre la schistosomiase (Global Schistosomiasis Alliance), Merck et SCI travaillent actuellement au développement d’un concept commun pour lutter à l’avenir contre la schistosomiase au Mozambique.

Distribué par APO (African Press Organization) pour Merck KGaA.

Contact presse :

Friederike Segeberg

+49 6151 72-4081

media.relations@merckgroup.com

Notes pour les éditeurs :

• Plus d’informations pour la presse, dont un dossier de presse numérique contenant plus de détails, sont disponibles ici : http://www.merckgroup.com/en/media/topics/schistosomiasis_education.html

• Retrouvez Merck sur Facebook (https://www.facebook.com/merckgroup), Twitter (https://twitter.com/merckgroup) et LinkedIn (https://www.linkedin.com/company/merck-group).

• Des photos et des vidéos de Merck sont disponibles ici : http://www.merckgroup.com/en/media/download_library/Footage_English/Footage_English.html?firstLogin=true

Tous les communiqués de Merck sont distribués par e-mail au même moment où ils sont publiés sur le site Internet de Merck. Rendez-vous sur www.merck.de/newsabo pour vous abonner en ligne, modifier vos préférences ou vous désabonner.

Merck (http://www.merckgroup.com) est un chef de file qui fabrique des produits de haute technologie novateurs et de qualité supérieure, dans le domaine des soins de santé, des sciences de la vie et des matériaux hautes performances. La société possède six activités (Merck Serono, Consumer Health, Allergopharma, Biosimilars, Merck Millipore et Performance Materials) et a généré près de 11,3 milliards d’euros de ventes en 2014. Environ 39 000 employés travaillent pour Merck dans 66 pays pour améliorer la qualité de vie des patients, renforcer la réussite des clients et contribuer à relever les défis mondiaux. Merck est la plus ancienne société pharmaceutique et chimique au monde. Depuis 1668, la société représente l’innovation, la réussite commerciale et l’entrepreneuriat responsable. La famille fondatrice, qui détient la société à hauteur d’environ 70 %, en demeure à ce jour le propriétaire majoritaire. Merck, de Darmstadt, en Allemagne, détient les droits mondiaux pour le nom et la marque Merck. Les seules exceptions sont le Canada et les États-Unis, pays dans lesquels la société opère sous les appellations EMD Serono, EMD Millipore et EMD Performance Materials.

SOURCE

Merck KGaA


Categories

%d bloggers like this: