Posted by: APO | 12 March 2015

RiskMap 2015 : Les incertitudes politiques et la faiblesse des prix du pétrole menacent les évolutions positives enregistrées au Nigeria


RiskMap 2015 : Les incertitudes politiques et la faiblesse des prix du pétrole menacent les évolutions positives enregistrées au Nigeria

Control Risks, cabinet de conseil international spécialisé dans la gestion des risques, publie aujourd’hui son rapport annuel RiskMap

LAGOS, Nigeria, 12 mars 2015/African Press Organization (APO)/ Control Risks (https://www.controlrisks.com), cabinet de conseil international spécialisé dans la gestion des risques, publie aujourd’hui son rapport annuel RiskMap. Ce rapport constitue un guide bien établi faisant autorité ainsi qu’un document de référence essentiel pour les décideurs politiques et les chefs d’entreprise soucieux d’identifier les tendances mondiales qui seront à l’œuvre au cours de l’année à venir. De fait, le rapport RiskMap met en lumière les tendances sous-jacentes les plus importantes en matière de risques et de sécurité sur le plan mondial, et fournit un aperçu détaillé des marchés qui compteront le plus en 2015.

•          La diversification de l’économie demeure un facteur essentiel pour améliorer le caractère durable de la croissance économique de l’Afrique de l’Ouest

•          L’accroissement des troubles politiques qui ont suivi le report des élections présidentielles au mois de mars menace d’ébranler la confiance des investisseurs

•          L’aggravation des divisions politiques entre les régions du Nigeria au sujet des élections présidentielles et l’absence d’un véritable favori augmentent le risque de contestation des résultats et de troubles à l’issue du scrutin

•          La chute des revenus pétroliers mettra l’économie nigériane à l’épreuve au cours de l’année à venir et montrera dans quelle mesure les secteurs non pétroliers à croissance rapide sont devenus véritablement indépendants de l’économie pétrolière

•          Le nouveau gouvernement qui prendra ses fonctions au mois de mai devra faire face à une crise de trésorerie et à la menace du groupe militant islamiste Boko Haram, tout en maintenant la stabilité dans la région pétrolifère du delta du Niger et en contenant l’agitation sociale

Pour de plus amples informations au sujet du rapport RiskMap et pour télécharger la carte ainsi que le rapport, veuillez cliquer ici : https://riskmap.controlrisks.com.

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/controlrisks-1.jpg

Tom Griffin, directeur général en charge de l’Afrique de l’Ouest au sein de Control Risks, a présenté l’édition 2015 du rapport RiskMap en ces termes :

« L’année 2015 a, jusqu’à présent, mis en évidence les contraintes politiques auxquelles est confrontée la croissance économique de l’Afrique. Dans toute l’Afrique, les gouvernements ont éprouvé des difficultés à résoudre des questions essentielles telles que la dépendance excessive à l’égard de matières premières comme le pétrole, les goulets d’étranglement affectant l’économie, les défis que constituent les groupes criminels et militants en termes de sécurité, et la nécessité d’améliorer la gouvernance. Dans de nombreux endroits, il est fréquent d’observer la croissance du secteur privé, laquelle intervient malgré l’action des gouvernements plutôt que grâce à elle. »

« Le report des élections nigérianes a dérouté certains investisseurs et en a poussé d’autres à retarder leurs décisions finales d’investissement. L’impact économique en a été démontré par la chute du cours du naira. L’organisation d’élections véritablement ouvertes constitue une étape cruciale sur la voie qui conduira le Nigeria à la maturité démocratique, mais les scrutins très serrés demeurent un territoire encore inconnu pour le système politique du pays. Le Nigeria dispose néanmoins d’une capacité impressionnante à faire face aux crises imminentes, et nous pensons que les prochaines élections ne devraient pas déroger à la règle. »

« Quelle que soit l’issue du scrutin, le nouveau gouvernement devra relever de nombreux défis : ressusciter le programme de réforme du secteur pétrolier, gérer une probable crise de trésorerie, faire face à la menace que représente le groupe militant islamiste Boko Haram, et maintenir la stabilité dans la région agitée du delta du Niger. »

« L’Afrique de l’Ouest demeurera un haut lieu de la piraterie en 2015 et au Nigeria, pays le plus exposé à la piraterie, les opérateurs maritimes se préparent aux conséquences d’élections législatives contestées. Beaucoup dépendra également de la façon dont la future administration gérera la question que posent les anciens rebelles du delta du Niger. »

« Compte tenu de la capacité d’adaptation des groupes militants islamistes opérant en Afrique de l’Ouest, la menace terroriste continuera d’évoluer tant sur le plan tactique que géographique. Le groupe militant islamiste Boko Haram devrait de nouveau faire les gros titres en 2015, mais sa marge de manœuvre est limitée en dehors de son fief du Nord-Est du Nigeria. De plus, il doit faire face aux pressions exercées sur lui par le gouvernement nigérian ainsi qu’à l’offensive militaire régionale lancée contre lui. Cela augmente cependant le risque que le groupe ne frappe en dehors de son fief du Nord-Est. Pendant ce temps, les terroristes transnationaux opérant dans la région du Sahel et du Sahara continueront à exploiter les zones non gouvernées de la région, mais ils auront du mal à réaliser des percées plus au sud et resteront, au Nigeria, une menace directe limitée. »

Pour de plus amples informations au sujet du rapport RiskMap et pour télécharger la carte ainsi que le rapport, veuillez cliquer ici : https://riskmap.controlrisks.com.

Distribué par APO (African Press Organization) pour Control Risks.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter

Control Risks

Friederike Brinker

+49 30 533 288 55

+49 173 619 54 66

friederike.brinker@controlrisks.com

À propos de Control Risks

Control Risks (https://www.controlrisks.com) est un cabinet de conseil d’envergure mondiale spécialisé dans la gestion des risques politiques, sécuritaires et d’intégrité. Ce cabinet possède plus de 30 années d’expérience opérationnelle en Afrique. Control Risks offre ses services à de grandes sociétés internationales effectuant leurs premiers pas en Afrique ainsi qu’à des organisations connaissant bien le continent et souhaitant y renforcer leurs activités. Fort d’une équipe de 150 consultants en Afrique de l’Ouest, le cabinet Control Risks dispose d’une expérience hors pair lui permettant d’assister les entreprises tout au long de leur cycle d’investissement et d’exploitation en Afrique. Control Risks fournit à ses clients une assistance haut de gamme pour conquérir de nouveaux marchés, concrétiser des opportunités et mettre en place les capacités d’adaptation nécessaires à la gestion des risques dans des environnements en rapide évolution.

www.controlrisks.com

SOURCE

Control Risks


Categories

%d bloggers like this: