Posted by: africanpressorganization | 26 February 2015

Didier Reynders et Alexander De Croo en RDC


 

Didier Reynders et Alexander De Croo en RDC

 

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 26 février 2015/African Press Organization (APO)/ Les Vice-Premier Ministres Didier Reynders et Alexander De Croo, respectivement Ministre des Affaires étrangères et Ministre de la Coopération au Développement, ont rencontré un grand nombre de responsables du gouvernement, de l’opposition et de la société civile durant leur mission conjointe en République Démocratique du Congo (RDC) du 21 au 25 février 2015, tant à Kinshasa qu’à Goma, nord-Kivu.

 

La Belgique a suivi de près les développements liés à l’adoption de la nouvelle loi électorale et se félicite de la publication du calendrier des élections provinciales, urbaines, municipales et locales en 2015 et des élections législatives et présidentielle en 2016. Les Ministres Reynders et De Croo ont fait valoir que tout devait être mis en oeuvre pour que la tenue des élections locales n’ait pas une incidence sur le respect du calendrier des échéances présidentielle et législatives. Ils ont réitéré la disponibilité de la Belgique à contribuer à la réussite du processus électoral.

 

Didier Reynders s’est félicité de la volonté affichée par la RDC de voir les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) mener une action militaire contre les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) dans l’Est du pays. Le règlement de la question des groupes armés est important non seulement pour le peuple congolais mais aussi pour la stabilité de la Région des Grands Lacs d’Afrique. Face à un tel enjeu, le Ministre Reynders a souligné l’importance qu’une synergie constructive se reconstruise entre la MONUSCO, mandatée par le Conseil de Sécurité, et les FARDC. Des arrangements pragmatiques devraient pouvoir être trouvés afin de garantir l’efficacité des opérations et la protection de la population.

 

Les deux ministres sont aussi allés en RDC pour marquer le soutien continu de la Belgique pour le développement du pays. L’objectif est que la croissance bénéficie à tous. La RDC est le premier bénéficiaire de l’aide publique au développement de la Belgique et Alexander De Croo est venu confirmer cet engagement qui privilégie une coopération de proximité, notamment dans les secteurs de l’enseignement, du développement rural et de la santé. Dans ce cadre, le Ministre De Croo a souligné la nécessité d’un plus grand engagement de l’Etat congolais dans ce partenariat. Alexander De Croo souhaite dans les mois à venir réorienter la coopération belge vers une approche plus intégrée où les différentes interventions se renforcent mutuellement et produisent davantage de résultats. Il a demandé à l’Agence belge de développement (CTB), ainsi qu’à son administration, de lui faire des propositions à cet effet.

 

Didier Reynders et Alexander De Croo ont clairement rappelé que le développement socio-économique, tout comme la construction de l’Etat de droit et de la démocratie supposent le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales universellement reconnus. Avec les évènements de janvier 2015 et les mesures prises, ce sont en particulier la liberté d’Internet et le comportement des forces de sécurité qui ont été discutées avec le gouvernement congolais.

 

La mission de travail fut aussi l’occasion de faire avancer des dossiers économiques dans le secteur de l’aviation, de l’opération portuaire et du transport fluvial, ainsi que des dossiers consulaires individuels, plus précisément le cas de personnes détenues, y compris des compatriotes.

 

La coopération en matière de sécurité a été discutée, avec un intérêt mutuel pour la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent en Afrique centrale et de l’est.

 

SOURCE 

Belgium – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: