Posted by: africanpressorganization | 11 February 2015

L’UA souligne la nécessité d’un partenariat renforcé et tourné vers l’avenir avec les Nations unies en vue de la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique


 

L’UA souligne la nécessité d’un partenariat renforcé et tourné vers l’avenir avec les Nations unies en vue de la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique

 

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 11 février 2015/African Press Organization (APO)/ La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr. Nkosazana Dlamini-Zuma, a procédé, le 10 février 2015, à Addis Abéba, à un échange de vues avec le Groupe de haut niveau des Nations unies sur les opérations de paix. Créé par le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon pour entreprendre une revue des opérations de paix dans le cadre des efforts visant à les adapter aux défis auxquels le monde est confronté, le Groupe de haut niveau est dirigé par l’ancien Président de Timor-Est Jose Ramos-Horta, et effectue une visite à Addis Abéba pour entreprendre des consultations avec l’UA et d’autres parties prenantes en Afrique.

Lors de ses échanges avec le Groupe de haut niveau, la Présidente de la Commission a souligné que toutes les interventions africaines visant à promouvoir la paix et la sécurité sont guidées par le principe de la primauté du Conseil de sécurité des Nations unies dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales. Elle a indiqué que depuis la création de l’UA en 2002, l’ordre politique international a connu des changements importants, et que l’UA est devenue un acteur important s’agissant de la paix et de la sécurité sur le continent. Dans ce contexte, un partage de responsabilités commence à émerger dans lequel l’UA agit comme premier intervenant pour stabiliser la situation dans les pays confrontés à des conflits, créant ainsi les conditions pour que les Nations unies déploient, à un stade ultérieur, des opérations de paix.

 

La Présidente de la Commission a souligné l’importance du renforcement de ce partenariat émergeant, qui représente un atout aussi bien pour les Nations unies que pour les Africains. Elle a, à cet égard, souligné l’impératif de consultations continues entre les deux organisations, commençant dès les premières phases des cycles de crise et de conflit. Elle a, en particulier, mis en relief la nécessité de consultations régulières entre le Conseil de sécurité des Nations unies et le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA, en tant qu’organes mandants des deux organisations.

 

La Présidente de la Commission a également souligné que le maintien de la paix ne constitue qu’un des éléments du processus de restauration de la paix et de la sécurité dans les pays en conflit. Une stratégie à long terme devrait s’attaquer aux causes sous-jacentes des conflits, y compris la marginalisation socio-économique, la question des ressources naturelles, la gestion de la diversité et la gouvernance. Une telle stratégie doit aussi prêter une attention particulière au rôle des femmes dans le règlement des conflits, et identifier les voies et moyens permettant de promouvoir la mise en œuvre effective de la résolution 1325(2000). Le Groupe de haut niveau s’est félicité de la nomination, par la Présidente de la Commission, d’une Envoyée spéciale de l’UA pour les Femmes, la Paix et la Sécurité.

 

La Présidente de la Commission a informé le Groupe de haut niveau que, conformément à la décision adoptée par la 24ème session ordinaire de la Conférence de l’Union, tenue les 30 et 31 janvier 2015, l’UA préparera une position commune africaine sur les opérations de paix qu’elle soumettra au Groupe. À la demande spécifique du Groupe de haut niveau, la Présidente de la Commission a souligné que la position commune africaine inclurait des recommandations spécifiques et concrètes pour faire avancer la mise en œuvre de la résolution 1325(2000). Elle a souligné l’importance du travail du Groupe, réitérant l’engagement de l’UA à continuer à travailler avec lui.

 

Il convient de noter que le Groupe de haut niveau a également eu des discussions approfondies avec les Départements compétents de la Commission. En outre, le Groupe a eu un échange de vues, par liaison vidéo, avec le CPS, qui effectue actuellement une visite sur le terrain au Mali dans le cadre d’une mission conjointe avec le Comité politique et de sécurité de l’Union européenne.

 

SOURCE 

African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: