Posted by: africanpressorganization | 19 January 2015

Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA conclut des consultations en Afrique du Sud sur la situation dans la région des Grands Lacs et d’autres questions


 

Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA conclut des consultations en Afrique du Sud sur la situation dans la région des Grands Lacs et d’autres questions

 

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 19 janvier 2015/African Press Organization (APO)/ Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Smail Chergui, a eu, vendredi 16 janvier 2015, à Pretoria, une rencontre avec la Ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération, Maite Nkoana-Mashabane. L’Afrique du Sud préside l’Organe de coopération en matière politique, de défense et de sécurité de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

La rencontre a été l’occasion de faire le point de la mise en œuvre de l’Accord-cadre sur la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo (RDC) et la région, en particulier le désarmement des Forces démocratique de libération du Rwanda (FDLR). A cet égard, la Ministre a réaffirmé la détermination et l’engagement de l’Afrique du Sud, qui est l’un des pays fournisseurs de contingents à la Brigade d’intervention de la MONUSCO, en faveur de l’utilisation de la force contre les FDLR, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies et aux décisions prises en la matière par la SADC et la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL).

L’entretien avec la Ministre sud-africaine a également permis de discuter d’autres questions liées à la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique, y compris dans l’espace SADC. Dans ce contexte, le processus de sortie de crise au Lesotho, avec la tenue des élections prévues le 28 février 2015, a été abordé. Enfin, le Commissaire et la Ministre ont eu un échange de vues sur la tenue, en Afrique du Sud, dans le courant de cette année, de l’Exercice Amani Africa II, qui devrait permettre de valider la réalisation de la pleine capacité opérationnelle pour la Force africaine en attente. Le Commissaire a saisi l’occasion pour remercier l’Afrique du Sud d’avoir offert d’abriter l’Exercice.

 

SOURCE 

African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: