Posted by: africanpressorganization | 11 December 2014

Le SPF Affaires étrangères transfère les ‘archives africaines’ aux Archives de l’Etat


 

Le SPF Affaires étrangères transfère les ‘archives africaines’ aux Archives de l’Etat

 

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 11 décembre 2014/African Press Organization (APO)/ Durant la période 2015-2018, le SPF Affaires étrangères transférera ses archives africaines aux Archives de l’État. Ce 11 décembre 2014, un protocole d’accord a été signé entre le Président du comité de direction du SPF, Dirk Achten, et le Directeur général des Archives de l’État, Karel Velle.

 

Les pièces d’archives, issues des archives africaines clôturées, datent de la période 1885-1962 et sont issues de l’ancien Ministère des Colonies et du Gouverneur-Général du Congo. Le transfert aux Archives de l’État a lieu en vertu de l’obligation légale qu’ont les Affaires étrangères à transmettre leurs archives datant de plus de 50 ans aux Archives de l’État. Par ailleurs, en période de restriction budgétaire, le SPF Affaires étrangères entend se concentrer sur les activités de sa mission auxquelles il peut offrir une plus grande valeur ajoutée. A cet égard, le service des Archives de l’État lui succédera parfaitement, celui-ci étant capable de mieux répondre aux exigences de préservation et de conservation d’archives.

 

Le département conserve trois fonds d’archives Parmi ceux-ci, le fond africain est le plus volumineux. Les deux autres fonds, comprenant les archives diplomatiques et celles de la coopération belge au développement, devront, quant à eux, d’abord faire l’objet d’un inventoriage approfondi avant de pouvoir être transférés aux Archives de l’État.

 

Le transfert durera trois ans, mais l’inaccessibilité des documents ne sera limitée qu’à deux semaines pour chaque unité archivistique qui se trouvera sous emballage. Les Archives de l’État s’engagent, par ailleurs, à recevoir les chercheurs dans des conditions identiques aux Affaires étrangères. A terme, l’accessibilité des archives sera même améliorée, car les instruments de recherche qui sont actuellement uniquement disponibles sous forme papier seront numérisés et mis en ligne sur le site des Archives de l’État.


 


Categories

%d bloggers like this: