Posted by: africanpressorganization | 27 November 2014

Le Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest optimiste au sujet du processus de la CNMC


 

Le Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest optimiste au sujet du processus de la CNMC

 

DAKAR, Sénégal, 27 novembre 2014/African Press Organization (APO)/ Le Représentant Spécial du Secrétaire Général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, M. Mohamed Ibn Chambas, a effectué une mission à Yaoundé au Cameroun, du 23 au 25 novembre 2014.

 

Au cours de ces deux jours, M. Chambas, qui visitait le Cameroun en sa qualité de Président de la Commission Mixte Cameroun – Nigeria (CNMC), et également en tant que Haut Représentant du Secrétaire General de l’ONU sur la situation au Nord du Nigeria, s’est entretenu avec les autorités gouvernementales camerounaises au sujet des progrès des travaux de la CNMC, ainsi que de la tension sécuritaire au Nord du pays, due aux activités terroristes du groupe Boko Haram dans les zones frontalières du Cameroun et du Nigeria.

 

Le Représentant Spécial du Secrétaire Général a affirmé son optimisme que la démarcation de la frontière terrestre pourra être achevée au cours de l’année 2015, ce qui permettra aux Parties de se consacrer aux programmes de soutien en faveur des populations frontalières affectées par cette opération.

 

M. Chambas a réitéré la ferme condamnation par l’ONU de tous les actes de violence et de terrorisme qui continuent de frapper injustement les populations innocentes du Cameroun et du Nigeria. Il a en particulier indiqué que les Nations Unies sont conscientes que le Cameroun subit les conséquences de cette situation, avec l’insécurité qui sévit dans le Nord, les déplacements de populations, et l’afflux de nombreux réfugiés sur le territoire camerounais.

 

A cet égard, il a assuré que les Nations Unies sont déterminées à agir, en consultation avec les gouvernements du Cameroun et du Nigeria, pour contribuer à apporter des solutions de long terme destinées à améliorer le sort des populations des deux côtés de la frontière.

 

SOURCE 

United Nations Office for West Africa (UNOWA)


Categories

%d bloggers like this: