Posted by: africanpressorganization | 31 October 2014

L’UIP appelle au dialogue politique pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel au Burkina Faso


 

L’UIP appelle au dialogue politique pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel au Burkina Faso

 

GENEVE, Suisse, 31 octobre 2014/African Press Organization (APO)/ L’UIP déplore la dissolution du Parlement burkinabé et appelle résolument toutes les parties en présence dans ce pays d’Afrique de l’Ouest à engager un dialogue effectif pour assurer un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

 

S’exprimant sur le sujet, le Président de l’UIP, Saber Chowdhury, a déclaré : “Une fois encore, le Parlement est victime de l’incapacité de la classe politique à s’entendre pour aplanir les différends. Nous regrettons vivement la violence et la crise qui en résulte et appelons à la retenue et au dialogue politique, pour assurer le retour non seulement au calme, mais aussi à l’ordre constitutionnel au plus vite. Il en va de la paix et de la stabilité du Burkina Faso.”

 

L’UIP déplore en outre l’attaque perpétrée contre l’Assemblée nationale et les parlementaires ce jeudi. Le Parlement est l’enceinte la plus légitime pour régler les conflits politiques et, à ce titre, il convient de le protéger.

 

De même, il importe de protéger l’intégrité physique des représentants du peuple que sont les parlementaires. L’UIP suit la situation de près.

 

SOURCE 

Inter-Parliamentary Union (IPU)


Categories

%d bloggers like this: