Posted by: africanpressorganization | 31 October 2014

Le président du CICR achève sa rencontre avec les dirigeants de l’Union africaine et de l’Éthiopie

 

Le président du CICR achève sa rencontre avec les dirigeants de l’Union africaine et de l’Éthiopie

 

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 31 octobre 2014/African Press Organization (APO)/ Peter Maurer, président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a achevé aujourd’hui une visite de trois jours en Éthiopie au cours de laquelle il s’est entretenu avec les dirigeants de ce pays et de l’Union africaine, ainsi qu’avec des représentants de la Croix-Rouge éthiopienne. Un des principaux sujets abordés a été la situation humanitaire des pays souffrant des effets de conflits armés ou d’autres situations de violence – tels le Soudan du Sud, la République centrafricaine, la Somalie, la Libye et le Mali – ou de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest.

 

À l’occasion de cette troisième visite au siège de l’Union africaine, M. Maurer s’est adressé aux membres du Conseil de paix et de sécurité, faisant le point sur la coopération qu’entretiennent l’Union africaine et le CICR ainsi que sur les défis auxquels doit faire face son organisation.

 

« Si des organisations humanitaires neutres et indépendantes n’arrivent pas à atteindre une zone touchée par un conflit ou d’autres formes de violence, les personnes qui ont le plus besoin d’aide resteront sans aucun secours, a-t-il déclaré. Il est d’une importance cruciale que le Conseil œuvre, par son appui politique, en faveur d’un accès sans obstacle, du respect du droit international humanitaire et de la sécurité du personnel humanitaire. »

 

Le président du CICR a précisé qu’il pourrait aussi s’avérer impossible de répondre aux besoins en raison des menaces et des attaques dirigées contre les personnels de santé et les structures médicales. « Si nous ne parvenons plus à garantir des conditions de sécurité acceptables aux médecins, personnels infirmiers et ambulanciers, ils ne seront peut-être plus disposés à travailler dans certaines zones touchées par la violence armée », a-t-il dit.

 

Au cours de son entretien avec la présidente de la Commission de l’Union africaine, le Dr Nkosazana Dlamini Zuma, M. Maurer s’est félicité du soutien apporté par l’Union aux pays touchés par l’épidémie d’Ebola, et a expliqué que le CICR contribuait aux efforts du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour lutter contre le virus en équipant des personnels de santé, du personnel humanitaire et des volontaires et en leur dispensant la formation nécessaire. Le CICR intensifie actuellement ses activités au Libéria pour soutenir l’action du Mouvement, qui est dirigée par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

 

M. Maurer a également rencontré le président de l’Éthiopie, Mulatu Teshome, le premier ministre, Hailemariam Desalegne et le ministre des Affaires étrangères, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Ils se sont entretenus en particulier des moyens de renforcer les activités humanitaires dans le pays et dans l’ensemble de la Corne de l’Afrique, ainsi que de l’impact des différentes crises sur l’Éthiopie et sur les efforts que le CICR déploie, en partenariat avec la Croix-Rouge éthiopienne, pour atténuer la souffrance des populations touchées.

 

Au cours d’une réunion avec les dirigeants de la Croix-Rouge éthiopienne, M. Maurer a réaffirmé la détermination du CICR à coopérer avec la Société nationale et à renforcer son action humanitaire. Il s’est en outre rendu dans la ville de Shire, dans un centre de détention régulièrement visité par le CICR, et a rencontré des représentants de la section tigréenne de la Croix-Rouge éthiopienne.

 

En 2014, le CICR a pour son action en Afrique, où il compte 29 délégations, un budget d’approximativement 534 millions de francs suisses (ou 563 millions de dollars É.-U.), ce qui représente à peu près la moitié de son budget total d’environ 1,3 milliard de francs (ou 1,372 milliard de dollars) pour l’ensemble de ses opérations dans le monde. Cinq pays africains – Soudan du Sud, Somalie, République démocratique du Congo, Mali et République centrafricaine – figurent parmi les dix théâtres d’opérations du CICR auxquels sont alloués les budgets les plus élevés.

 

SOURCE 

International Committee of the Red Cross (ICRC)


Categories

%d bloggers like this: