Posted by: APO | 16 October 2014

Une nouvelle étude montre que le maïs orange améliore le niveau de vitamine A chez l’enfant


Une nouvelle étude montre que le maïs orange améliore le niveau de vitamine A chez l’enfant

La carence en vitamine A est à l’origine de près de 500 000 cas de cécité par an chez les enfants

LUSAKA, Zambie, 16 octobre 2014/African Press Organization (APO)/ Une étude parue dans l’American Journal of Clinical Nutrition (http://goo.gl/TUfJPH) a montré que le maïs « orange » contenant de la vitamine A augmente le niveau de vitamine A stocké dans le corps. Ce maïs, développé par sélection conventionnelle (non OGM), contient plus de  bêta-carotène, une substance que le corps transforme ensuite en vitamine A.

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/harvestplus.png

Photos: http://goo.gl/u9ygCR

Video: http://goo.gl/0KODjM

La carence en vitamine A est à l’origine de près de 500 000 cas de cécité par an chez les enfants et accroît le risque de mortalité lié aux maladies. Les aliments riches en vitamine A, tels que les fruits oranges ou la viande d’organe, ne sont pas toujours disponibles ou sont trop chers. Dans de nombreux pays, la population se nourrit de grandes quantités d’aliments de base tels que le maïs. En Zambie, un adulte consomme peut consommer près d’une livre de maïs blanc par jour, un aliment qui ne fournit pas de bêta-carotène. Le passage au maïs orange, riche en bêta-carotène, pourrait couvrir jusqu’à la moitié des besoins journaliers en vitamine A des Zambiens.

Dans cette étude d’efficacité, les enfants ont été randomisés dans trois groupes recevant du maïs blanc, du maïs orange ou de la vitamine A en complément alimentaire. Après trois mois,  les deux groupes ayant reçu le maïs orange ou le complément de vitamine A ont vu leurs réserves de vitamine A augmenter de façon significative, tandis qu’aucun changement n’a été trouvé chez le groupe ayant reçu le maïs blanc.

« Nous avons été surpris de trouver que la plupart des enfants qui ont participé à cette étude avaient déjà d’importantes réserves en vitamine A », a déclaré Sherry Tanumihardjo, la scientifique responsable de l’étude. « Malgré ces réserves suffisantes en vitamine A, nous avons néanmoins constaté cette augmentation chez les enfants grâce au maïs orange. Je suis convaincue que le maïs orange peut être particulièrement efficace pour augmenter les réserves corporelles de vitamine A chez les populations souffrant de carence en vitamine A. »

En Zambie, HarvestPlus (http://www.harvestplus.org) prévoit d’introduire auprès de 100 000 agriculteurs la culture du maïs orange d’ici 2015. Selon Eliab Simpungwe, directeur national de HarvestPlus, « les consommateurs ont adopté le maïs orange après l’avoir goûté ». Le maïs orange offre en outre un rendement élevé et résiste aux maladies, aux virus ainsi qu’à la sécheresse.

Musonda Mofu, directeur exécutif intérimaire de la Commission nationale pour l’Alimentation et la Nutrition en Zambie, qui faisait également partie de l’équipe chargée de  l’étude, a déclaré : « Il y a encore beaucoup  de zones en Zambie où la carence en vitamine A demeure un problème. Des approches fondées sur les aliments, comme  le maïs orange par exemple, peuvent contribuer à couvrir une grande partie des besoins quotidiens en vitamine A de la population. Pour nous, il s’agit là d’une approche rentable et sûre pour améliorer la nutrition. »

Distribué par APO (African Press Organization) pour HarvestPlus.

Contacts médias :

Vidushi Sinha, HarvestPlus. Washington DC. v.s.vidushi@cgiar.org Tél : +1 703-505-7438

Eliab Simpungwe, HarvestPlus, Zambie e.simpungwe@cgiar.org  Tél : +260974214152

Cliquez ici pour plus d’informations : http://bit.ly/PRmaize

SOURCE

HarvestPlus


Categories

%d bloggers like this: