Posted by: africanpressorganization | 10 October 2014

Comores : accord entre le CICR et les autorités sur les visites aux détenus

 

Comores : accord entre le CICR et les autorités sur les visites aux détenus

 

GENEVE, Suisse, 10 octobre 2014/African Press Organization (APO)/ Le ministère des Relations extérieures et de la Coopération de l’Union des Comores et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont conclu un accord sur les activités humanitaires en faveur des personnes privées de liberté. Cet accord, signé ce vendredi 10 octobre à Moroni, définit le cadre et les modalités des visites des délégués du CICR aux personnes détenues, et entérine une pratique standard du CICR dans le monde, et déjà en vigueur depuis une vingtaine d’années aux Comores.

 

« La signature de cet accord montre la volonté du gouvernement comorien d’inscrire dans la durée le dialogue avec le CICR sur les conditions de détention et le traitement réservé aux personnes détenues dans le pays », déclare Christoph Vogt, chef de la délégation régionale du CICR pour l’océan Indien.

 

Les visites du CICR ont pour objectif d’évaluer les conditions de détention et le traitement réservé aux personnes détenues. Ces trois dernières années, le CICR a intensifié ses visites et renforcé son soutien aux autorités afin d’améliorer les conditions de détention dans le pays.

 

À cette fin, des travaux urgents de remise en état ont été effectués à la maison d’arrêt de Moroni pour améliorer les conditions de détention : construction d’un parloir pour que les détenus puissent y rencontrer leur famille de manière appropriée, de douches, de latrines et de cuisines. L’approvisionnement en eau a également été renforcé. Le CICR a aussi aidé les autorités à discuter avec d’autres organismes pouvant intervenir en prison, notamment pour la prise en charge médicale des détenus.

 

Depuis le début de l’année 2014, le CICR a effectué cinq visites dans la maison d’arrêt de Moroni. En coopération avec des volontaires du Croissant-Rouge comorien, il a distribué des produits d’hygiène et procédé à des travaux de réparation dans les lieux de détention.

 

SOURCE 

International Committee of the Red Cross (ICRC)


Categories

%d bloggers like this: