Posted by: africanpressorganization | 2 June 2014

LES EVEQUES DU ZIMBABWE AGISSENT POUR l’UNITE ET LA RECONCILIATION


 

LES EVEQUES DU ZIMBABWE AGISSENT POUR l’UNITE ET LA RECONCILIATION

 

VATICAN, Saint-Siège, 2 juin 2014/African Press Organization (APO)/ “L’Eglise dans votre pays a toujours été unie à son peuple tant avant qu’après l’indépendance, et aujourd’hui encore en ces années de souffrance où des millions de personnes ont du quitter leur pays dans la frustration et le désespoir, où tant de vies ont été perdues, tant de larmes ont été versées”, a écrit le Pape François dans le discours remis ce matin aux prélats de la Conférence épiscopale du Zimbabwe, au terme de leur visite Ad Limina. Il y compare la croissance de l’Eglise dans ce pays à un arbre jeune et fort, plein de vie qui a donné du fruit, sans oublier de mentionner que de nombreuses générations, et parmi elles des membres de la classe politique, ont été éduquées dans des écoles catholiques. Il a ensuite remercié les évêques parce que dans l’exercice de leur ministère prophétique, ils ont fait entendre toutes les personnes qui souffrent au Zimbabwe, en particulier les opprimés et les réfugiés comme le dit la Lettre pastorale de 2007 intitulée Dieu écoute le cri des opprimés, où il est écrit que les origines de la crise qui secoue la nation étaient à la fois spirituelles et morales “depuis l’époque coloniale jusqu’à aujourd’hui, et comment les structures du péché incrustées dans l’ordre social se sont en fin de compte enracinées dans le péché personnel, ce qui implique pour tous une profonde conversion personnelle”.

“Il y a des chrétiens dans toutes les parties au conflit au Zimbabwe, c’est pourquoi je vous demande de conduire tout le monde avec une grande tendresse vers l’unité et la guérison: C’est un peuple noir et blanc, avec des très riches mais une majorité extrêmement pauvre, issu de différentes tribu. Ceux qui suivent le Christ appartiennent à tous les partis politiques, certains sont même en position d’autorité, beaucoup en revanche non. Mais tous ensemble comme un seul Peuple de Dieu, ont besoin d’être convertis et guéris, en vue de devenir toujours plus pleinement un seul corps, un seul esprit en Christ. Par la prière et l’?uvre d’apostolat, que vos églises locales montrent que la réconciliation n’est pas un acte isolé mais un lent processus par lequel les parties sont rétablies dans l’amour, un amour qui guérit à travers l’?uvre de la Parole de Dieu… Bien que la fidélité des zimbabwéens est toujours un baume pour certaines de ces plaies nationales, je sais que de nombreuses personnes ont atteint les limites humaines, et ne savent pas vers où se tourner. Au milieu de cela, je vous demande d’encourager les fidèles à ne jamais oublier que Dieu écoute leurs supplications et répond à leurs prières, parce que, comme vous l’avez écrit, il ne cesse d’écouter le cri des pauvres. En ce temps pascal, où l’Eglise dans le monde célèbre la victoire du Christ sur la puissance du péché et de la mort, l’Evangile de la Résurrection que vous êtes chargé de proclamer doit être clairement prêché et vécu au Zimbabwe. N’oubliez jamais la leçon de la Résurrection: Dans un champ aplani commence à apparaître la vie, persévérante et invincible. La persistance de la laideur n?empêchera pas le bien de s?épanouir et de se répandre toujours. Chaque jour, dans le monde renaît la beauté, qui ressuscite transformée par les drames de l’histoire”, a conclu le Pape François en citant son exhortation apostolique Evangelii Gaudium.

 

SOURCE 

Vatican Information Service (VIS)


Categories

%d bloggers like this: