Posted by: africanpressorganization | 22 May 2014

France / Libye


 

France / Libye

 

PARIS, France, 22 mai 2014/African Press Organization (APO)/ Quai d’Orsay – Déclarations du porte-parole – 22 mai 2014

 

Q – Le ministre a ce matin nommé Denis Gauer envoyé spécial de la France pour la Libye. Quel est l’objectif de cette nomination vu que jusqu’à présent ni le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies ni les autres envoyés spéciaux n’ont réussi à relancer la transition et faire cesser les violences?

 

Q – Le ministre a reçu Monsieur Jibrill, chef de l’Alliance des forces nationales. Jibril a déclaré qu’il soutenait l’offensive du Général Haftar. A part vouloir une réconciliation qui parait difficile immédiatement, que pensez-vous de cette offensive? Est-ce que vous condamnez ou soutenez cette offensive?

 

Q – Vraisemblablement, le Général Haftar récolte de plus en plus de soutien parmi les militaires et la police et d’autres services de sécurité en Libye, et parmi la population, extenuée par les conflits persistants et l’inertie du parlement et du gouvernement. Avez-vous pris contact avec Haftar et est-ce que c’est une des premières missions de l’Ambassadeur Gauer aujourd’hui? Quand va-t-il se rendre à Tripoli ? Est-ce que M. Jibril aura un rôle à jouer dans ces contacts ?

 

R – En réponse à l’aggravation de la crise libyenne, le ministre a nommé M. Denis Gauer envoyé spécial de la France pour la Libye. La prise de fonction à Paris de M. Gauer, actuellement ambassadeur de France en Irak, est imminente. Sa mission consistera à appuyer les efforts des Nations unies et de la communauté internationale en faveur de la stabilisation de la Libye et de l’accélération du processus de réconciliation et de dialogue inter-libyen.

 

Il œuvrera en étroite collaboration avec le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies et les envoyés spéciaux pour la Libye nommés par nos principaux partenaires, par l’Union européenne et la ligue arabe. Cet effort doit permettre d’établir une nouvelle feuille de route de la transition à même de renforcer la crédibilité et la légitimité de ses institutions.

 

S’agissant de vos dernières questions, l’escalade de la violence constitue une menace grave pour la Libye. Il est essentiel que toutes les parties renoncent à l’usage de la force et engagent un dialogue national, pacifique et inclusif.

 

SOURCE 

France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: