Posted by: africanpressorganization | 8 April 2014

France / Rwanda


 

France / Rwanda

 

PARIS, France, 8 avril 2014/African Press Organization (APO)/ Quai d’Orsay – Déclarations du porte-parole – mardi 8 avril 2014

 

Q – Quelle est votre réaction au fait que l’ambassadeur de France n’ait pas pu se rendre aux commémorations à Kigali? Comment expliquez-vous le changement d’attitude de Kigali ?

R – Le président Kagamé s’est entretenu avec le président de la République il y a une semaine à Bruxelles. L’entretien s’était déroulé dans un climat amical et chaleureux. C’est pourquoi nous avons marqué notre surprise extrême lorsque nous avons appris les déclarations de M. Kagamé samedi. C’est pourquoi nous sommes également revenus sur la décision de la participation de la ministre de la justice aux commémorations, tout en nous associant au deuil du peuple rwandais. La France a joué un rôle exemplaire pour protéger les populations, au sein d’une communauté internationale défaillante. Le secrétaire général des Nations l’a rappelé encore hier.

La France est aux côtés des familles des victimes de ce génocide. Partout dans le monde, nous sommes associés à leur douleur en participant aux commémorations.

Q – Allez-vous continuer de discuter avec les autorités de Kigali ?

 

R – Nous le souhaitons. Nous avons engagé un dialogue et une coopération avec le Rwanda. Nous travaillons avec ce pays au service de la paix et de la sécurité en Afrique, en particulier au Mali et en RCA. Nous souhaitons poursuivre le dialogue dans le respect mutuel. Les déclarations du président Kagamé ne sont pas allées dans ce sens.

 

Q – Quelle est votre réaction aux demandes de levée de secret défense des médias ou des ONG sur les archives ? Il manquerait notamment, dans les documents publiés, des télégrammes diplomatiques sur une période de cinq jours.

 

R – A la demande du Parlement, nous avons entrepris en 1998 un travail d’ouverture des archives des différentes administrations concernées. Près de 10 000 documents ont été déclassifiés. Ils sont d’ailleurs consultables en ligne sur le site internet de l’Assemblée nationale. Des documents diplomatiques ont été communiqués aux parlementaires. L’ensemble des agents du ministère des affaires étrangères qui étaient chargés des relations avec le Rwanda ont été auditionnés par cette mission d’information. Ces auditions sont en ligne. Je vous renvoie donc à l’ensemble de ces documents. La France est le seul État à avoir fait ce travail de transparence et d’ouverture de ses archives pour faire la lumière sur la coopération française et sur notre rôle pour protéger les populations au Rwanda.

 

Q – M. Bernard Kouchner a participé à la cérémonie à Kigali. En quelle qualité ?

 

R – Comme M. Bernard Kouchner l’a lui-même précisé, il s’y est rendu à titre personnel.

 

SOURCE 

France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: