Posted by: africanpressorganization | 1 November 2013

Le Secrétaire Général Adjoint aux opérations de maintien de la paix fait le bilan de la coopération de l’ONUCI avec les autorités ivoiriennes et discute de la réconciliation nationale avec le PDCI et le FPI


 

Le Secrétaire Général Adjoint aux opérations de maintien de la paix fait le bilan de la coopération de l’ONUCI avec les autorités ivoiriennes et discute de la réconciliation nationale avec le PDCI et le FPI

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 1er novembre 2013/African Press Organization (APO)/ Au dernier jour de sa visite en Côte d’Ivoire, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a eu une séance de travail avec le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko entouré de plusieurs membres du Gouvernement pour faire un bilan de la coopération entre l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) et la Côte d’Ivoire.

S’exprimant à la fin de la réunion, M. Ladsous a indiqué devant la presse que la coopération est excellente et confiante. « Notre coopération est tournée vers tout ce qu’il reste à faire, même si beaucoup a été fait, pour complètement normaliser la situation dans le pays sachant les ambitions de la Côte d’Ivoire et les succès qu’elle remporte», a-t-il ajouté.

 

Sur ce plan précisément, le Secrétaire général adjoint a relevé le niveau de sécurité bien supérieur que par le passé et l’évolution de l’activité économique. « Ce sont des signes positifs, il reste évidemment à continuer de travailler notamment à la réforme du secteur de la sécurité, à la démobilisation des ex-combattants et à mener à bien la réconciliation nationale», a-t-il noté rappelant l’engagement du Gouvernement et le soutien de l’ONUCI aux autorités et à la population. « La population qui surtout ne demande qu’à bénéficier des dividendes de la paix retrouvée», a conclu M. Ladsous.

 

Plus tôt dans la matinée, le Chef du Département des opérations de maintien de la paix de l’ONU a reçu le Président du Front populaire ivoirien (FPI) pour discuter du processus de sortie de crise, du dialogue politique et de la réconciliation nationale.

«Nous lui avons fait part de notre vision et de notre appréciation de la situation qui certes a notablement évolué depuis 2011, mais qui reste préoccupante sur un certain nombre de questions », a dit M. Pascal Affi N’Guessan. Il s’agit, a poursuivi, le président du FPI, de la question de la sécurité, du désarmement et de la réforme du secteur de la sécurité. Abordant la question de la réconciliation nationale, le Chef du FPI a estimé que le processus, de « leur point de vue est en panne ». « Or ce processus est fondamental pour tourner la page de la crise et envisager les élections présidentielles à venir dans un environnement apaisé et dans la sérénité », a-t-il souligné. M. Affi N’Guessan a également dit avoir évoqué la libération de leurs camarades qui sont encore en prison, de manière à ce que le FPI s’implique dans le jeu politique de façon totale. « Nous avons expliqué les motivations de la proposition de notre parti à savoir la tenue des Etats généraux de la République sur toutes ces questions qui sont à l’agenda du FPI», a conclu M. Affi N’Guessan.

 

Entre autres questions abordées par Hervé Ladsous et Pascal Affi N’Guessan, figurent le processus de sortie de crise en Côte d’Ivoire, la reforme du secteur de la sécurité et le dialogue politique.

 

La veille, c’est-à-dire le mercredi 30 octobre, le Chef du Département des opérations de maintien de la paix de l’ONU, M. Hervé Ladsous s’était entretenu avec le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié. A la fin de la rencontre, M. Ladsous a dit avoir assuré le Président Bédié du profond engagement de l’ONUCI aux côtés de la Côte d’Ivoire ainsi que de la poursuite des efforts pour relever les défis. « Nous avons écouté ses conseils », a ajouté M. Ladsous.

 

En ce qui concerne la réconciliation nationale, le Secrétaire général adjoint a souligné à l’endroit des acteurs de la vie politique ivoirienne que le processus devait continuer d’avancer avec la participation de tous, sans restriction.

 

Arrivé le 29 octobre en Côte d’Ivoire, M. Ladsous a achevé son séjour ce jeudi 31 octobre par une grande réunion de travail avec le personnel onusien et reçu les honneurs militaires des bataillons composant la Force au siège de l’ONUCI.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: