Posted by: africanpressorganization | 4 March 2013

L’UNION AFRICAINE SOULIGNE LA NÉCESSITÉ D’EFFORTS ACCRUS POUR LA MISE EN ŒUVRE DES ACCORDS DE LIBREVILLE SUR LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE


 

 

L’UNION AFRICAINE SOULIGNE LA NÉCESSITÉ D’EFFORTS ACCRUS POUR LA MISE EN ŒUVRE DES ACCORDS DE LIBREVILLE SUR LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

 

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 4 mars 2013/African Press Organization (APO)/ La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr Nkosazana Dlamini Zuma, continue de suivre de près l’évolution de la situation en République centrafricaine (RCA). Elle est, en particulier, préoccupée par par les dissensions persistantes au niveau des parties aux Accords politique et de cessezlefeu de Libreville du 11 janvier 2013 et leur impact négatif sur la mise en œuvre desdits Accords.

La Présidente de la Commission souligne que tout blocage dans la mise en œuvre des Accords de Libreville pourrait conduire à une nouvelle dégradation de la situation politique et sécuritaire en RCA. Elle exhorte tous les acteurs concernés à faire preuve de l’engagement et de la volonté politique qu’appelle la situation, et, dans cette perspective, encourage le Gouvernement d’union nationale à travailler au cantonnement des différentes forces en présence, ainsi qu’à la mise en œuvre du processus de désarmement, de démobilisation et réintégration (DDR). Elle souligne que ceux qui entravent la mise en œuvre des Accords de Libreville seront tenus comptables de leurs actes.

La Présidente de la Commission encourage les dirigeants de la Communauté économique des

États de l’Afrique centrale (CEEAC) à continuer de s’impliquer activement dans les efforts en cours en RCA. Dans ce contexte, elle attend avec intérêt la mise en place du Comité de suivi des Accords de Libreville et le démarrage, dans les meilleurs possibles, des activités dudit Comité. En outre, la Présidente de la Commission lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle contribue, avec l’urgence qu’appelle la situation, aux efforts de paix en RCA, sous peine de voir les progrès accomplis remis en cause, avec les conséquences négatives qu’un tel état de fait induirait pour la paix et la stabilité régionales.

 

SOURCE 

African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: