Posted by: africanpressorganization | 19 September 2012

CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX


 

 

CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 19 septembre 2012/African Press Organization (APO)/ CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX

 

QUI: Les Agences du Système des Nations Unies en partenariat avec le Goethe-Institut présentent les conteurs Thérèse Yao et Alexis Djisso et le joueur de Kora M. Moro Sousso

 

QUOI: Célébration de la Journée Internationale de la Paix lors d’une soirée de contes et de musique intitulée « Et si la paix m’était contée?»

 

QUAND: Vendredi le 21 septembre 2012 à 18h30

 

OÙ: Goethe-Institut d’Abidjan, Ave. Jean Mermoz – Rue C 27 – Abidjan-Cocody (derrière la Citée universitaire Mermoz)

 

 

 

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) invite les membres des médias à assister à la soirée « Et si la paix m’était contée? » qui se déroulera le vendredi 21 septembre au Goethe-Institut à partir de 18h30. Cet événement artistique est organisé par plusieurs agences du Système des Nations Unies en collaboration avec le Goethe-Institut afin de favoriser une réflexion collective à l’occasion de la Journée Internationale de la Paix.

 

Le programme de la soirée mettra en vedette les conteurs ivoiriens bien connus Thérèse Yao et Alexis Djisso qui sauront nous inspirer par leurs contes « L’union fait la force » et « Pourquoi les jumeaux descendent l’un après l’autre? ». La soirée sera ponctuée par les prestations du joueur de Kora M. Moro Sousso.

 

La Journée Internationale de la Paix est observée chaque année, partout dans le monde, le 21 septembre. L’Assemblée Générale des Nations Unies a consacré cette journée au renforcement des idéaux de paix, tant au sein des nations et des peuples qu’entre ceux-ci. Cette année, le thème choisi pour 2012 est « Une paix durable pour un avenir durable ». Cette notion de « durabilité » de la paix trouve une résonnance particulière en Côte d’Ivoire où la dernière décennie a malheureusement été marquée par une succession de conflits.

 

Les médias, qui sont des acteurs incontournables de l’opinion publique, peuvent contribuer à la réflexion collective pour l’édification d’une paix durable en Côte d’Ivoire. Nous comptons sur votre habituelle collaboration afin de relayer les messages de paix qui seront véhiculés à l’occasion de cet événement qui se veut à la fois informatif et artistique.

 

Prière de bien vouloir confirmer la participation de votre organe de presse auprès du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

 

SOURCE 

NATIONS UNIES


Categories

%d bloggers like this: