Posted by: APO | 16 July 2012

Afrique du nord : pour donner un emploi aux 9.8 millions de jeunes qui entreront sur le marché du travail d’ici 2020, il faut repenser la croissance économique


Afrique du nord : pour donner un emploi aux 9.8 millions de jeunes qui entreront sur le marché du travail d’ici 2020, il faut repenser la croissance économique

TUNIS, Tunisia, July 16, 2012/African Press Organization (APO)/ La croissance des dix dernières années avant le Printemps arabe n’a pas permis aux pays d’Afrique du Nord de créer assez d’emplois pour les jeunes générations. Le taux de chômage des jeunes (15-24 ans) s’élève à 23% en moyenne dans la région, soit trois à quatre fois plus que pour les adultes. Mais si l’on compte les découragés, ces jeunes inactifs, aptes à travailler mais qui ne recherchent pas de travail et sortent ainsi des statistiques, la proportion de jeunes sans emploi s’élève à 41 %.

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/african-development-bank.jpg

Sur la dernière décennie, le Maroc et l’Algérie ont atteint un taux de création d’emplois supérieur à la croissance de leur population active, mais les jeunes sont ceux qui en ont le moins profité. Quant aux autres pays de la région, leur croissance économique n’a pas suffi à créer des emplois à un rythme comparable à celui de la croissance démographique.

L’afflux des jeunes sur le marché de l’emploi est une opportunité mais peut devenir facteur d’instabilité si leurs aspirations sont ignorées. « D’après les tendances actuelle »’, souligne Mthuli Ncube, Economiste en chef de la Banque africaine de développement, « l’éducation des jeunes en nombre d’années de scolarisation progresse plus rapidement que la croissance de la population en Afrique du Nord. C’est une opportunité unique pour le développement économique et social de la région, à condition que l’on tire parti de ces talents, ce réservoir de capital humain en pleine croissance, et qu’on l’oriente vers les secteurs productifs de l’économie. »

En effet, alors que l’offre de diplômés a progressé rapidement, les économies restent centrées sur des secteurs d’activités incapables de leur fournir des emplois correspondant à leur niveau d’étude, comme l’habillement, ou la mécanique. Aussi, à moins d’adopter des stratégies de croissance inclusive, plus créatrice d’emplois qualifiés, ces pays pourraient voir la frustration des laissés-pour-compte menacer leur stabilité, comme ce fut le cas l’an dernier dans plusieurs pays d’Afrique du Nord.

Les emplois de demain seront à pouvoir principalement non pas dans la fonction publique, souvent déjà saturée, mais dans le secteur privé, et notamment les petites et moyennes entreprises. Aussi l’abaissement des obstacles à leur croissance et à la création d’emplois est une des cinq pistes d’actions pour promouvoir l’emploi des jeunes en Afrique du Nord discuté aujourd’hui lors de la conférence OCDE/BAfD à Tunis. Parmi les principaux obstacles à lever : la corruption et l’accès au financement. Mais les politiques publiques ont également un rôle crucial à jouer pour stimuler la diversification de l’économie et renforcer sa compétitivité.

Ainsi, « L’Afrique du Nord doit se doter de structures économiques offrant plus de perspectives d’emploi aux jeunes. Cela passe par des mesures qui encouragent la diversification des secteurs existants, ainsi que la création de davantage de valeur ajoutée sur le sol national, pour soutenir la création d’emplois de qualité à grande échelle », soutient Mario Pezzini, Directeur du Centre de développement de l’OCDE.

Distributed by the African Press Organization on behalf of the African Development Bank.

La Conférence OCDE / BAfD ‘Promouvoir l’emploi des jeunes en Afrique du Nord’ :

La conférence qui se tient à Tunis, le 16 juillet 2012, réunit des ministres des finances et de l’emploi d’Afrique du Nord, des décideurs politiques, des experts de l’OCDE et de la Banque africaine de développement, des représentant du secteur privé, des universitaires et organisations de la société civile pour discuter des défis liés à l’emploi des jeunes dans les pays d’Afrique du Nord et des politiques pertinentes à mettre en place. Pour accéder à un programme complet, veuillez cliquer ici (http://www.oecd.org/document/34/0,3746,en_2649_33993_50652450_1_1_1_1,00.html).

Les Perspectives économiques en Afrique :

L’édition 2012 du rapport annuel des Perspectives économiques en Afrique passe en revue et analyse l’évolution de la situation économique, sociale et politique dans 53 des 54 pays du continent. La publication du rapport bénéficie de l’appui financier de la Commission européenne (CE) et du Comité des Ambassadeurs du Groupe des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Pour prendre connaissance de l’édition 2012 dans son intégralité ainsi que des statistiques et des notes pays y afférentes, veuillez consulter le site Web du rapport, à l’adresse suivante: http://www.africaneconomicoutlook.org/fr/.

Contacts presse :

Banque africaine du développement : Aoudi Diallo, a.a.diallo@afdb.org, T. +216 71 10 37 21 (Tunis) / M : +216 25 64 60 99

Centre de développement de l’OCDE : Elodie Masson, elodie.masson@oecd.org T : +33 (0)6 26 74 04 03

SOURCE

African Development Bank (AfDB)


Categories

%d bloggers like this: