Posted by: africanpressorganization | 7 June 2012

COTE D’IVOIRE / LE REPRESENTANT SPECIAL ENCOURAGE LE MAINTIEN DU DIALOGUE POLITIQUE ENGAGE AU CONCLAVE DE BASSAM


 

 

COTE D’IVOIRE / LE REPRESENTANT SPECIAL ENCOURAGE LE MAINTIEN DU DIALOGUE POLITIQUE ENGAGE AU CONCLAVE DE BASSAM

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 7 juin 2012/African Press Organization (APO)/ — Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Côte d’Ivoire se réjouit des signes encourageants de la poursuite du dialogue politique engagé au conclave de Bassam, et notamment, de l’annonce d’un rendez vous pris pour la mi juillet entre le Premier Ministre et le FPI, a indiqué jeudi la porte-parole par intérim de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) lors du point de presse hebdomadaire de la Mission.

Dans l’attente de ce prochain rendez vous, le Représentant spécial lance un appel à toutes les parties pour qu’elles contribuent au maintien de l’esprit de dialogue constructif et évitent les propos qui pourraient inciter à freiner le ce processus de réconciliation, a ajouté la porte parole a.i de la Mission, Sylvie van den Wildenberg

La porte-parole faisait le point des activités de M Bert Koenders, notamment avec les partis politiques. A cet égard, elle a évoqué les consultations que le Représentant spécial avaient tenues depuis la semaine dernière qui se poursuivent actuellement dans le sillage du conclave de Bassam et ce, afin d’encourager l’avancement du processus de réconciliation national, gage d’un développement durable prospère pour la Côte d’Ivoire et la sous région.

Toujours au titre des rencontres importantes du Représentant spécial durant la semaine écoulée, Mme van den Wildenberg a évoqué sa rencontre, le 31 mai dernier, avec le Premier Ministre ivoirien, M. Jeannot Ahoussou, entouré des membres du gouvernement en charge des questions de sécurité et de justice. « Cette rencontre a porté sur la question des récentes évasions de plusieurs prisons de Côte d’Ivoire, et la question plus large de la sécurisation des centres de détention du pays », a noté la porte-parole. Dans ce contexte, a-t-elle indiqué, le Représentant spécial a réitéré l’appui de l’ONUCI au Gouvernement dans le secteur correctionnel, et la disposition de la mission à renforcer son assistance dans la gestion des cas d’urgence et dans la protection des périmètres extérieurs de certaines prisons, avec les forces de l’ordre. “Certaines mesures concrètes ont déjà été prises, a t’elle expliqué, parmi lesquelles le déploiement, en renfort des forces de l’ordre ivoiriennes, de patrouilles de la police onusienne et de la FPU pour renforcer la sécurisation du périmètre entourant les maisons d’arrêt et de correction d’Abidjan et de Daloa.»

Mme van den Wildenberg a également mentionné la rencontre de M. Koenders, accompagné du Commandant de la Force de l’ONUCI, le Général Muhammad Iqbal Asi avec le Ministre ivoirien de la Défense, Koffi Koffi Paul le mercredi 6 juin 2012. « Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des entretiens périodiques de la hiérarchie de la Mission avec le Ministre de la Défense, a porté sur les travaux relatifs à la réforme du secteur de sécurité (RSS) et au désarmement, à la démobilisation et à la réintégration des combattants, et d’autre part, les questions de sécurité sur le territoire, en particulier la situation à l’ouest du pays, le long de la frontière avec le Libéria », a-t-elle indiqué. Selon la porte-parole, le Chef de l’ONUCI s’est félicité de constater la volonté de tous de voir les différents dossiers progresser. En ce qui concerne la situation à l’Ouest, les trois personnalités ont discuté des moyens de renforcer le dispositif de protection et de sécurisation des citoyens dans la zone frontalière, très poreuse, en raison de son terrain géographique complexe, de forêt dense. A cet égard, a-t-elle dit, M. Koenders a notamment rendu compte au Ministre du renforcement en cours de la présence de la Mission à Tai, ou il s’est rendu la semaine dernière, et ou l’ONUCI est en train d’élargir sa présence militaire et policière d’une présence civile, et ce, afin de renforcer les capacités d’évaluation des risques et les mécanismes de protection des populations dans cette zone, en étroite consultation avec les communautés concernées , notamment en développant les dispositifs d’alerte et de veille, mais aussi en renforçant les capacités de tri de l’information et de la rumeur, et en promouvant la réconciliation au sein des communautés.

Pour terminer, Mme van den Wildenberg a fait état des activités de sensibilisation de l’ONUCI sur le terrain en faveur de la promotion de la cohésion sociale, la réconciliation nationale. Elle a notamment annoncé la tenue à Dabou de la 24e édition des Journées des Nations Unies en Côte d’Ivoire, du 13 au 15 juin prochains. « L’étape de Dabou donnera l’occasion aux populations locales, toutes origines, tendances et couches sociales confondues, d’échanger pour établir des plateformes inclusives pour le renforcement de la cohésion sociale et la consolidation de la réconciliation nationale », a-t-elle précisé.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: