Posted by: africanpressorganization | 19 May 2012

LE BUREAU DES AFFAIRES DE DÉSARMEMENT AIDE LES ÉTATS AFRICAINS À FORGER UNE POSITION COMMUNE EN PRÉVISION DE LA CONFÉRENCE POUR UN TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES


 

 

LE BUREAU DES AFFAIRES DE DÉSARMEMENT AIDE LES ÉTATS AFRICAINS À FORGER UNE POSITION COMMUNE EN PRÉVISION DE LA CONFÉRENCE POUR UN TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES

 

NEW YORK, 19 mai 2012/African Press Organization (APO)/ — Le Centre régional pour la paix et le désarmement en Afrique du Bureau des affaires de désarmement, organise, les 21 et 22 mai, au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba, des consultations pour un traité sur le commerce des armes.

 

Les experts africains pourront ainsi débattre d’une possible position commune sur les différentes questions qui se poseront à la Conférence des Nations Unies pour un traité sur le commerce des armes dont la portée du traité, les critères et la mise en œuvre. En prévision de la Conférence du 2 au 27 juillet, au Siège de l’ONU, à New York, le Centre régional a déjà fourni une assistance technique aux États d’Afrique centrale et de l’Ouest. Un projet de position commune sera soumis au Sommet de l’Union africaine en juillet.

 

Outre les experts des 54 gouvernements africains, les consultations bénéficieront de la présence de responsables des Nations Unies, de l’Union africaine et des communautés économiques régionales africaines. La Haut-Représentante aux affaires de désarmement, Mme Angela Kane, le Président élu de la Conférence des Nations Unies pour un traité sur le commerce des armes, M. Roberto Garcia Moritán; et le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, M. Ramtane Lamamra; prononceront des discours. Les représentants des principaux groupes de réflexion régionaux et internationaux et des ONG pourront prendre part aux consultations mais en tant qu’observateurs.

 

Les consultations sont organisées conjointement avec le Réseau international d’action sur les armes légères, en coopération avec la Commission de l’Union africaine et grâce à l’appui financier du Gouvernement australien.

 

Les États Membres des Nations Unies discutent depuis 2006 de l’adoption d’un traité juridiquement contraignant sur les armes car l’absence d’un cadre international sur les exportations nuit à la transparence et contribue à une large circulation d’armes qui perpétue les conflits et compromet le développement.

 

Le Comité préparatoire de la Conférence des Nations Unies pour un traité sur le commerce des armes s’est réuni quatre fois, entre juillet 2010 et février 2012.

 

Pour plus d’informations sur le Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique, veuillez consulter le site http://www.unrec.org.

 

M. Colby Goodman, Spécialiste des affaires politiques, répondra à vos questions, au cgoodman@unrec.org

 

SOURCE 

NATIONS UNIES


Categories

%d bloggers like this: