Posted by: africanpressorganization | 22 March 2012

Côte d’Ivoire / Compte-rendu du point de presse hebdomadaire de l’ONUCI


 

 

Côte d’Ivoire / Compte-rendu du point de presse hebdomadaire de l’ONUCI

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 22 mars 2012/African Press Organization (APO)/ — Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Côte d’Ivoire, Bert Koenders sera devant la Conseil de sécurité de l’ONU la semaine prochaine, pour la présentation d’un rapport sur les derniers développements du processus de sortie de crise en Côte d’Ivoire, a annoncé jeudi, Eliane Hervo-Akendengué, du Bureau de l’Information publique de l’ONUCI, par ailleurs Porte-parole par intérim de la mission.

 

S’exprimant lors du point de presse hebdomadaire de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), délocalisé à Soubré dans le cadre des Journées des Nations Unies dans cette localité, située à 360 km au sud-ouest d’Abidjan, la Porte-parole par intérim a par ailleurs estimé que le Représentant special aura également à défendre le budget de la mission estimé à 600 millions de dollars des Etats-Unis devant le Comité consultatif sur les Affaires administratives et budgétaires de l’ONU.

 

Mme Hervo-Akendengué a également mentionné l’escale de M. Koenders à Paris pour participer à une rencontre des Académies et Instituts Diplomatiques sur la gestion des crises internationales à l’initiative de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), où il traitera de l’exemple ivoirien. Elle a en outre souligné que le Représentant special mettra à profit son séjour parisien pour des consultations avec les autorités françaises, notamment à l’Elysée, au Quai d’Orsay et au Ministère de la Défense, avant d’expliquer que ces visites seront une occasion pour faire une évaluation de la situation en Côte d’Ivoire sur les plans sécuritaire, politique et économique.

 

S’agissant des actions des Divisions sur place dans le pays, la Porte-parole par intérim a, parlant du volet du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion (DDR) annoncé la poursuite des opérations de remise d’armes initiées par la Commission Nationale Armes légères et de petits calibres (ALPC), en collaboration avec l’ONUCI. Dans ce cadre, elle a fait savoir qu’une cérémonie de collecte d’armes se déroulait ce jeudi 22 mars au quartier Selmer, à Yopougon et à Yamoussoukro, le 24 mars.

 

Dans le registre militaire, Mme Hervo-Akendengué a indiqué que la Force de l’ONUCI avait effectué 1557 patrouilles terrestres et aériennes, indiquant dans le même sens que les patrouilles mixtes avec les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) s’intensifiaient à la frontière libero-ivoirienne. « Ces patrouilles contribuent à l’amélioration de la situation sécuritaire dans tout le pays », a-t-elle ajouté.

 

Poursuivant, la Porte-parole par intérim a fait un bilan de la situation des droits d’homme au cours de la semaine écoulée. Ainsi, a-t-elle indiqué, la Division des droits de l’homme et la section de l’Etat de droit de l’ONUCI ont observé la première audience du procès des 21 gendarmes devant le Tribunal militaire d’Abidjan, poursuivis pour atteinte à la sureté de l’Etat, violation de consignes, atteinte à l’ordre public et détention illégale d’armes de guerre et de minutions.

 

En ce qui concerne les violations basées sur le genre, un cas de viol a été documenté à Daloa, a noté Mme Hervo-Akendengué. Le leader du groupe, selon la Porte-parole par intérim, a été arrêté par les éléments des FRCI tandis que les quatre autres complices sont toujours en fuite.

 

Pour aider à mettre fin à ce fléau, la Division des droits de l’homme de l’ONUCI organise le 29 mars, un atelier de formation sur les droits de la femme et les violences basées sur le genre dans le département d’Adiaké.

 

Dans un cadre plus large de la sensibilisation des populations au processus de paix, Mme Hervo-Akendengué a fait référence à la 21e édition des Journées des Nations Unies qui se déroulent actuellement à Soubré. Elle a donné le programme des quatre jours d’activités de l’ONUCI, en partenariat avec les agences des Nations Unies, aux côtés des populations. Il s’agit entre autres des ateliers de discussion avec les cinq piliers (jeunes, femmes, chefs traditionnels, représentants des médias, FRCI), de la signature de protocole d’accord avec la réalisation des projets à impact rapide etc.

 

Parallèlement aux Journées des Nations Unies, d’autres activités de sensibilisation de proximité sont menées à travers tout le territoire national. « Les élus, les cadres et le corps préfectoral d’Aboisso et d’Issia participeront à un séminaire dans ces deux localités, les 27 et 28 mars 2012 », a-t-elle annoncé.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: