Posted by: africanpressorganization | 20 February 2012

Consultations politiques entre le Nigeria et la Suisse


 

 

Consultations politiques entre le Nigeria et la Suisse

 

BERNE, Suisse, 20 février 2012/African Press Organization (APO)/ — Le Secrétaire d’Etat du DFAE Peter Maurer a reçu le 20 février à Berne une délégation nigériane, conduite par le Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères Martin Uhomoibhi, dans le cadre des consultations politiques entre les deux pays initiées en mai 2010. Cette rencontre à haut niveau qui a permis d’aborder différents thèmes bilatéraux et multilatéraux est suivie de rencontres techniques dans le cadre du partenariat migratoire et des consultations sur les droits de l’homme.

 

Les deux délégations, dont les pays entretiennent d’excellentes relations, se sont entretenues sur des domaines d’intérêt commun tels que le renforcement des relations bilatérales, le commerce – le Nigeria est le deuxième partenaire économique de la Suisse en Afrique subsaharienne – et les investissements bilatéraux, la situation sécuritaire dans la région saharo-sahélienne et des thèmes multilatéraux. Les préoccupations liées aux récents attentats terroristes au Nigeria et les enjeux sécuritaires dans toute la région ont fait l’objet d’un échange visant à identifier des solutions sur un plan régional.

 

Les relations entre la Suisse et le Nigeria, dans le domaine de la migration, font l’objet d’un mémorandum d’entente signé en février 2011 à Berne entre la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, Cheffe du DFJP, et l’ancien Ministre des affaires étrangères nigérian, Henry Odein Ajumogobia. Ce mémorandum établit un partenariat migratoire entre les deux pays, le premier accord de ce type entre la Suisse et un pays africain. Les deux délégations ont poursuivi les discussions dans le cadre de ce partenariat qui permet une coopération sur le long terme, dans l’intérêt et au bénéfice des deux parties. Le mémorandum d’entente couvre notamment la coopération dans le renforcement des capacités des services d’immigration, la lutte contre le trafic des êtres humains, la coopération policière ou encore la promotion et la protection des droits de l’homme. De nombreux projets communs, dédiés à la formation de la jeunesse nigériane et impliquant pour certains la diaspora en Suisse, sont autant d’éléments de ce partenariat qui sont appelés à être développés. Les deux parties ont souligné l’importance à accorder aux retours volontaires, en toute sécurité et dignité. En 2011, 80% des citoyens nigérians devant quitter la Suisse l’on fait sur une base volontaire, nombre d’entre eux profitant d’un programme d’aide au retour.

 

Au niveau multilatéral, la Suisse, qui a présidé le Global Forum on Migration and Development en 2011, s’est plu à souligner l’engagement du Nigeria sur le thème de la migration sud-sud et a exprimé sa satisfaction de poursuivre la collaboration avec ce pays en 2012.

 

Outre des rencontres techniques dans le domaine migratoire, un deuxième round de consultations sur les droits de l’homme se tient également en Suisse. Les deux parties se sont réjouies de cet instrument important qui permet aux deux pays d’approfondir leur coopération de façon constructive et significative en matière de droits de l’homme, y compris au plan multilatéral.

 

SOURCE 

Switzerland – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: