Posted by: APO | 16 February 2012

Côte d’Ivoire / Le chorégraphe et danseur Michel Kouakou remporte le Prix Vilcek pour son talent créatif prometteur / Ce danseur ivoirien s’est produit sur 4 continents et ne compte pas s’arrêter là


Côte d’Ivoire / Le chorégraphe et danseur Michel Kouakou remporte le Prix Vilcek pour son talent créatif prometteur / Ce danseur ivoirien s’est produit sur 4 continents et ne compte pas s’arrêter là

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 16 février 2012/African Press Organization (APO)/ La Fondation Vilcek (http://www.vilcek.org) est heureuse de décerner à M. Michel Kouakou le Prix Vilcek 2012 du meilleur talent prometteur dans le domaine artistique, un prix qui, cette année, a été attribué dans le domaine de la danse. Originaire de Côte d’Ivoire, M. Kouakou s’est produit et a présenté ses chorégraphies dans de nombreux pays répartis sur 4 continents, dont l’Afrique, l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord. Il est à la fois fondateur et directeur artistique de la compagnie Daara Dance.

Logo: http://www.apo-mail.org/Vilcek_Foundation.jpg

Photo: http://www.apo-mail.org/photo_Vilcek_Foundation.JPG (Michel Kouakou, qui est né en Côte d’Ivoire et qui vit actuellement aux États-Unis, a reçu le Prix Vilcek du meilleur talent prometteur dans le domaine de la danse, un prix qui vient récompenser ses représentations et ses chorégraphies aux multiples influences. Ce Prix, décerné par la Fondation Vilcek, récompense la contribution des artistes immigrés qui vivent aux États-Unis.)

Le Prix Vilcek du meilleur talent prometteur dans le domaine artistique est décerné chaque année à un(e) jeune artiste de nationalité étrangère qui symbolise la vitalité que les artistes immigrants injectent dans l’art américain. M. Kouakou répond parfaitement à ce critère : ses chorégraphies sont largement inspirées des expériences qu’il a vécues à travers le monde. Il exécute à la fois les danses traditionnelles d’Afrique occidentale et les danses contemporaines américaines, et ses chorégraphies se situent à mi-chemin de ces deux univers. « On note ces deux sources d’inspiration, africaine et américaine, ainsi que les tensions entre elles, dans sa chorégraphie. Il joue déjà avec les notions d’identité et de déplacement, parfois avec beaucoup de réussite » explique Claudia La Rocco, du New York Times.

Daara Dance a été formée en 2003 et M. Kouakou a depuis reçu de nombreux prix venant récompenser son travail au sein de la compagnie, dont un Artist Fellowship décerné en 2007 par la New York Foundation for the Arts. Aux États-Unis, il s’est produit à Joyce Soho, au Dance Theater Workshop, au Los Angeles County Museum of Art et au Bates Dance Festival. À l’étranger, ses œuvres ont été présentées à Londres, aux Pays-Bas, en France, au Tchad, en Côte d’Ivoire, en Tunisie, en Italie, en Israël et en République Tchèque. Lorsqu’il n’est pas en représentation, M. Kouakou travaille comme professeur de danse à l’université de Californie, Los Angeles.

La Fondation Vilcek est heureuse de remettre le prix de $25 000 à un artiste aussi passionné et engagé que M. Kouakou. Bien qu’il ait grandi au sein d’une famille qui n’encourageait pas sa passion pour la danse et dans un pays où l’appréciation et l’enseignement de la danse ne sont pas des valeurs culturelles dominantes, M. Kouakou s’est senti irrésistiblement attiré par cette discipline artistique et a été découvert dans les rues d’Abidjan à l’âge de 15 ans. Après avoir été accepté au sein du Village Ki Yi M’Bock, une maison des arts pour la jeunesse, il a commencé sa véritable formation de danseur. Il a depuis étudié sous la houlette de chorégraphes célèbres comme Germaine Acogny, Reggie Wilson, Bud Blumenthal et Kora Yamazaki.

Le prix Vilcek 2012 de la danse, qui récompense les danseurs ou danseuses professionnel(les) de nationalité étrangère pour l’ensemble de leur œuvre, sera décerné à M. Mikhail Baryshnikov, né en Lettonie de parents russes. Il occupe actuellement le poste de directeur artistique du Baryshnikov Arts Center. Le prix comprend notamment un chèque de $100 000.

M. Kouakou et M. Baryshnikov ont été sélectionnés après de nombreux mois de délibération par un jury composé de professionnels de la danse (critiques, écrivains, danseurs, chorégraphes et enseignants issus d’institutions célèbres comme la Juilliard School, Dance Magazine, le New York City Ballet et le National Endowment for the Arts. En ce qui concerne le Prix Vilcek du meilleur talent prometteur dans le domaine créatif, le jury a également sélectionné 4 finalistes qui recevront chacun $5 000 :

•    Fanny Ara, née en France, célèbre pour ses représentations et ses chorégraphies flamenco traditionnelles et modernes

•    Thang Dao, né au Vietnam, artiste accompli et fondateur de la compagnie Thang Dao Dance

•    Alice Gosti, née en Italie, chorégraphe moderne qui a fait tourner plus d’une tête avec son œuvre provocante intitulée Spaghetti Co

•    Pontus Lidberg, né en Suède, chorégraphe et danseur de ballet interdisciplinaire qui a présenté ses œuvres dans le monde entier

Les lauréats et les finalistes seront récompensés lors du dîner annuel de présentation des trophées de la Fondation, qui se tiendra à New York le 2 avril 2012.

Les Prix Vilcek dans le domaine des sciences biomédicales sont décernés en même temps que les Prix Vilcek de la danse. Pour de plus amples informations, consulter le site www.vilcek.org.

Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour la Fondation Vilcek.

Pour toute question concernant la Fondation Vilcek et les Prix Vilcek, contacter Joyce Li.

Joyce Li

+1 (917) 432-5328

joyce.li@vilcek.org

Pour toute question concernant les lauréats du Prix Vilcek de la danse, contacter Jenny Lerner.

Jenny Lerner

+1 (212) 486-7229

lernernyc@aol.com

SOURCE

La Fondation Vilcek


Categories

%d bloggers like this: