Posted by: africanpressorganization | 25 November 2011

Cote d’Ivoire / Pas d’amélioration / Les journalistes de Notre Voie placés en garde à vue


 

 

Cote d’Ivoire / Pas d’amélioration / Les journalistes de Notre Voie placés en garde à vue

 

PARIS, France, 25 novembre 2011/African Press Organization (APO)/ — Reporters sans frontières apprend avec consternation le placement en garde à vue pour “offense au chef de l’Etat” et “atteinte à l’économie nationale” le 24 novembre 2011 de trois journalistes de Notre Voie, quotidien proche de l’ancien président Laurent Gbagbo. L’organisation dénonce cette nouvelle atteinte à la liberté de la presse et demande la libération immédiate des reporters conformément à la loi ivoirienne.

 

César Etou, directeur de publication, et Boga Sivori, chef du service politique, avaient été convoqués, le 24 novembre, afin d’être entendus au sujet d’un article paru trois jours plus tôt, concernant les quarante nouveaux véhicules de fonction de marque Mercedes mises à la disposition des membres du gouvernement.

 

Didier Dépry, secrétaire général de la rédaction, a, quant à lui, été placé en garde à vue pour un article paru en Une du quotidien le 24 novembre et traitant de la dévaluation imminente du franc CFA.

 

SOURCE 

Reporters without Borders (RSF)


Categories

%d bloggers like this: