Posted by: africanpressorganization | 15 November 2011

Côte d’Ivoire / Le chef de l’ONUCI et le président de la CEI discutent des défis du processus électoral


 

 

Côte d’Ivoire / Le chef de l’ONUCI et le président de la CEI discutent des défis du processus électoral

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 15 novembre 2011/African Press Organization (APO)/ — Au lendemain de la remise d’un lot important du matériel électoral par le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Côte d’Ivoire, Bert Koenders, à la Commission électorale indépendante, le Chef de l’ONUCI s’est rendu ce mardi au siège de l’institution chargée des élections, pour discuter avec le Président Youssouf Bakayoko des grands défis restants du processus électoral.

    

« Nous avons discuté de ce que nous devons faire pour le déroulement positif des élections », a indiqué M Koenders aux journalistes à la fin de la rencontre. « J’ai eu des entretiens avec des leaders de partis politiques notamment le PDCI, le FPI, le CNRD et je visiterai bientôt certains responsables politiques que je n’ai pas encore eu l’opportunité de rencontrer », a poursuivi le Chef de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI). « Tous ces entretiens me donnent ainsi une idée de ce qu’ils attendent de ces élections », a noté M Koenders, qui a estimé que dans ce contexte, il était important pour lui de faire le point avec le Président de la CEI « pour voir si tout allait bien et si l’on pouvait même améliorer les choses ».

 

En tant que certificateur, je regarde de façon précise tout ce qui se passe avant, pendant et après le scrutin, a déclaré le Représentant spécial. Le chef de l’ONUCI est revenu sur les discussions avec M Bakayoko qui, selon lui, ont tourné autour des procédures avant les élections, ajoutant que cela devait se faire dans un contexte politique où tout le monde veut que le pays avance vers la démocratie.

 

Revenant sur les défis, M Koenders a évoqué la logistique ainsi que les questions de sécurité. « Il est important que tout Ivoirien sente partout dans les régions qu’il participe à des élections où il y a un maximum de sécurité et d’inclusivité, les gens doivent sentir qu’ils sont là pour une élection transparente et juste », a souligné M Koenders. « Mais tout cela se fait au travers d’une organisation qui doit être développée avec tous les Ivoiriens jusqu’au jour du scrutin», a estimé le Représentant spécial.

 

Se prononçant sur la Journée de la Paix célébrée le 15 novembre de chaque année en Côte d’Ivoire, M. Koenders a indiqué qu’elle devait être pour tous les Ivoiriens sans exception, une possibilité de tourner la page et de se réconcilier. « Cette journée doit être un jour de réflexion dans ce pays en pensant à tous ceux qui ont souffert et l’occasion de réfléchir à la possibilité d’ouvrir une nouvelle Côte d’Ivoire, économiquement forte dans la diversité culturelle et dans la prospérité », a conclu le Chef de l’ONUCI.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: