Posted by: africanpressorganization | 2 November 2011

Côte d’Ivoire / Les chefs militaires internationaux et ivoiriens planchent sur la sécurisation des élections


 

 

Côte d’Ivoire / Les chefs militaires internationaux et ivoiriens planchent sur la sécurisation des élections

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 2 novembre 2011/African Press Organization (APO)/ — Les Généraux des forces Impartiales et leurs homologues ivoiriens ont tenu mercredi au siège de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) une rencontre consacrée à la sécurisation des élections législatives mercredi 2 novembre 2011 dans le cadre de leurs échanges réguliers.

 

Le Général Gnakoundé Béréna, Commandant de la Force de l’ONUCI, le Colonel Daniel Jaunin, Commandant la Force Licorne le Général de Division Soumaïla Bakayoko des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), le Brigadier Général Gervais Kouakou Kouassi, Commandant supérieur de la Gendarmerie ainsi que le Commissaire Divisionnaire Major: Yaya Kamara représentant le Directeur général de la Police, ont évoqué la sécurisation du territoire dans le cadre des élections législatives prévues le 11 décembre prochain et les moyens de travailler ensemble pour la réussite de ce scrutin.

 

Selon le Général Béréna, les forces impartiales, Licorne et ONUCI ainsi que les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), doivent travailler ensemble. La rencontre de ce jour visait donc à préciser le cadre dans lequel pourrait se dérouler cette collaboration, afin de permettre une coordination optimale et réussie de la sécurisation. « Les forces impartiales sont déjà déployées à travers tout le pays. Maintenant il est question de voir les forces républicaines déployées à travers tout le pays pour qu’ensemble nous puissions amener le niveau d’insécurité à un seuil acceptable pour que les élections puissent se tenir », a expliqué le Général Berena.

 

Pour sa part, le Général Bakayoko a assuré que ses hommes et ceux de la Police nationale étaient prêts pour la sécurisation. Il a rappelé qu’il s’agissait d’harmoniser et de planifier l’aspect sécurisation avec les forces impartiales afin que chacun sache ce qu’il doit faire, ainsi que sa mission précise. Selon lui, même si la question de moyens se pose, il y a lieu d’être optimiste. « Nous avons l’assurance de les avoir pour que les élections législatives soient sécurisées au mieux. Vous allez voir que dans les semaines qui arrivent, des moyens seront donnés aux forces qui sont au devant de la sécurisation. Les militaires ne participent pas, nous renforçons les forces de première catégorie, mais nous sommes en force de réaction rapide pour le faire. Nous sommes déjà présents sur le terrain et nous pensons que les élections seront sécurisées au mieux », a indiqué le Général Bakayoko.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: