Posted by: africanpressorganization | 25 October 2011

Suisse / La Présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey rencontre le Président du Burundi Pierre Nkurunziza


 

 

Suisse / La Présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey rencontre le Président du Burundi Pierre Nkurunziza

 

BERNE, Suisse, 25 octobre 2011/African Press Organization (APO)/ — La Présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey, cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a reçu M. Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi dans le cadre d’une visite officielle au domaine du Lohn à Kehrsatz. Les entretiens ont été l’occasion d’aborder diverses questions bilatérales ainsi que multilatérales et d’évoquer la coopération au développement et la politique de paix que la Suisse met en œuvre dans la région des Grands Lacs.

 

Depuis la reconnaissance du Burundi par la Suisse, le 1er janvier 1962, le jour même de sa déclaration d’indépendance, les deux pays entretiennent de bonnes relations. En juillet 2007, lors de son voyage officiel en Afrique, Micheline Calmy-Rey, à l’époque également Présidente de la Confédération, s’était déjà entretenue avec le Président burundais Pierre Nkurunziza. La Suisse mène un dialogue franc et constructif avec les autorités burundaises, notamment sur la question des droits humains, dialogue qu’elle a eu l’occasion de poursuivre à diverses reprises, notamment dans le cadre des rencontres liées à la Francophonie.

 

A l’occasion de la visite officielle de M. Nkurunziza qui s’est déroulée au domaine du Lohn mardi, divers thèmes d’ordre bilatéral ont été évoqués, dont notamment la question du renforcement de la coopération économique. Mme Calmy-Rey a par ailleurs souligné que le Burundi est l’un des pays de concentration des activités suisses dans la région des Grands Lacs (République démocratique du Congo, Rwanda et Burundi). Elle a assuré que la Suisse, qui soutient les efforts de consolidation de la paix dans cette région, restera engagée à l’avenir également en matière de coopération au développement.

 

Deux instruments de la politique étrangère suisse – coopération au développement et politique de paix – y sont à ce jour mis en œuvre. Pour la période 2009-12, les axes d’intervention sont la consolidation de la paix et la santé. Les montants investis au Burundi s’élèvent actuellement à 6-7 mio de CHF par an.

 

Au niveau multilatéral, Mme Calmy-Rey a assuré M. Nkurunziza du soutien de la Suisse dans le cadre de la Commission de l’ONU pour la consolidation de la paix (CCP). La Suisse préside actuellement la Configuration «Burundi» de la CCP.

 

SOURCE 

Switzerland – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: