Posted by: africanpressorganization | 10 October 2011

Guinée équatoriale – Inauguration d’une Ecole navale à vocation régionale à Bata (ENVR) / Point de presse du porte-parole du Quai d’Orsay


 

Guinée équatoriale – Inauguration d’une Ecole navale à vocation régionale à Bata (ENVR) / Point de presse du porte-parole du Quai d’Orsay

 

PARIS, France, 10 octobre 2011/African Press Organization (APO)/ — Point de presse du 10 octobre 2011

L’École navale à vocation régionale (ENVR) de Bata (Guinée équatoriale) spécialisée sur les questions de sécurité maritime sera inaugurée demain, 11 octobre. Le général Clément-Bollé, directeur de la coopération de sécurité et de défense au ministère des Affaires étrangères et européennes, représentera la France à cette manifestation.

 

Ce centre de formation militaire, en opération depuis 2010, ouvrira ses portes aux autres pays africains pour devenir une véritable école à vocation régionale, en accueillant dès les premières sessions de formations 47 stagiaires venant de 9 pays.

 

Cette nouvelle ENVR s’inscrit dans la dynamique du partenariat «paix et sécurité» entre l’Union européenne et l’Afrique. Elle est destinée à former des marins et des techniciens, militaires ou civils à la surveillance et à la sécurisation des espaces maritimes. Elle apporte une réponse concrète au besoin et à la volonté africaine de s’impliquer dans la lutte contre l’insécurité maritime, en partie dans le Golfe de Guinée.

 

L’École navale de Bata est la première ENVR ouverte dans un pays non francophone. Dès cette année, les trois cursus proposés permettront de former au total 80 stagiaires. Déjà, l’Angola, le Cameroun, le Cap-Vert, le Congo (Brazzaville), Djibouti, le Gabon, la Guinée (Conakry) et le Sénégal ont manifesté leur intérêt en participant aux formations offertes à Bata.

 

En ajoutant le volet sécurité maritime aux formations proposées jusque-là (maintien de la paix, déminage humanitaire, police judiciaire, santé, logistique, génie-travaux, aéronautique…), cette nouvelle école vient renforcer le réseau actuel des ENVR, outil emblématique de la coopération de sécurité et de défense dont la France eu l’initiative en 1998.

 

Ce réseau compte aujourd’hui 16 établissements répartis dans dix pays africains. Il assure la formation de près de 2 500 stagiaires par an. Il contribue de manière significative au maintien de la paix et au renforcement de la sécurité sur le continent africain.

 

SOURCE 

France – Ministry of Foreign Affairs


 


Categories

%d bloggers like this: