Posted by: africanpressorganization | 12 July 2011

Déclaration de Josette Sheeran, Directrice exécutive du PAM, sur la faim dans la Corne de l’Afrique


 

 

Déclaration de Josette Sheeran, Directrice exécutive du PAM, sur la faim dans la Corne de l’Afrique

 

GENEVE, Suisse, 12 juillet 2011/African Press Organization (APO)/ — La sécheresse qui frappe la corne de l’Afrique a laissé des millions de personnes à la merci de la faim, menaçant les modes de subsistance des agriculteurs et des communautés pastorales, et mettant en danger la vie de centaines de milliers d’enfants. Fournir des aliments nutritionnels adaptés afin de protéger le développement cérébral et physique des jeunes enfants, et celui des femmes enceintes et allaitantes, est notre priorité absolue.

 

Le programme alimentaire mondial des nations unies (PAM) a donc décidé de renforcer, urgemment, la livraison de compléments nutritionnels hautement enrichis. Ces derniers ciblent plus particulièrement les 1000 premiers jours d’une vie. Nous travaillons en étroite collaboration avec les gouvernements, les communautés et nos partenaires clés, comme le fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF) et le haut commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR), afin de sauver la vie des plus jeunes.

 

Alors que la sécheresse empire, chaque jour compte. Le pam lance un appel de fonds urgent pour combler un déficit de 40 pour cent, soit de 189,35 millions de dollars, dans son budget de 477 millions de dollars pour ses opérations dans la corne de l’afrique. Ces opérations incluent, entre autres, la fourniture de nourriture destinée au nombre croissant de réfugiés actuellement au kenya et en éthiopie.

 

Nous avons également besoin d’un soutien continu pour les initiatives à plus long terme qui aideront les communautés vivant dans la corne de l’afrique à sortir du cercle vicieux de la sécheresse et des catastrophes. Dans le karamoja, à l’est de l’ouganda, ces efforts – mis en place avant la crise majeure actuelle – ont contribué à bâtir la résilience des communautés. Résultats : celles-ci requièrent aujourd’hui une aide d’urgence moins importante.

 

Le pam s’est préparé à la sécheresse et au renforcement de son aide au cours de ces six derniers mois. Notre réseau de plus de 30 bureaux, et 1 200 employés dans la corne de l’afrique – la plupart basée au niveau des communautés – sert de pierre angulaire aux actions nationales et mondiales entreprises pour sauver des vies.

Travaillant en partenariat avec les gouvernements nationaux et les organisations non gouvernementales au kenya, en éthiopie, en somalie, à djibouti et en ouganda, nous offrons plus d’un demi million de tonnes de nourriture à plus de 6 millions de personnes dans cette région. Selon nous, le nombre de personnes nécessitant une aide alimentaire pourrait monter jusqu’à 10 millions de personnes dans les mois à venir.

 

Les sécheresses dans la corne de l’afrique sont de plus en plus fréquentes. Les communautés, qui pendant plusieurs années récupéraient l’eau des pluies régulières pour parer aux sécheresses occasionnelles, doivent désormais apprendre à vivre dans un état de quasi-constante insécurité alimentaire, en raison du manque d’eau.

 

Les changements dans les conditions météorologiques qui affligent la corne de l’afrique signifie que, parallèlement à la fourniture périodique d’une aide alimentaire d’urgence, nous devons aussi soutenir une approche plus large. Celle-ci doit se baser sur la fourniture d’une aide alimentaire visant à renforcer la résilience et à protéger les communautés locales face à l’impact des sécheresses récurrentes. Cette approche doit agir comme un investissement dans des solutions durables de lutte contre la faim.

 

SOURCE 

World Food Program (WFP)


Categories

%d bloggers like this: