Posted by: africanpressorganization | 4 July 2011

17ème Sommet de l’UA / Le sommet de l’UA préconise de tirer des lecons de l’Afrique du nord


 

 

17ème Sommet de l’UA / Le sommet de l’UA préconise de tirer des lecons de l’Afrique du nord

 

MALABO, Guinée Equatoriale, 4 juillet 2011/African Press Organization (APO)/ — Le Président de la Commission de l’Union africaine, Dr Jean Ping a affirmé le 30 juin que les soulèvements populaires en Afrique du Nord devraient être perçus comme une opportunité pour les Etats membres de l’UA de renouveler leur engagement envers l’agenda de l’UA pour la démocratie et la gouvernance et de mettre en œuvre les réformes socioéconomiques exigées par leurs populations.

 

Par ailleurs, la Commission a souligné l’importance de réaliser les objectifs de paix, avant d’ajouter qu’il ne pourrait y avoir une autre voie de développement.

 

Prenant la parole lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la 17ème session ordinaire de la Conférence de l’UA à Malabo, Dr Ping a prononcé un discours poignant et empreint d’émotion dans lequel il a exhorté l’Afrique à parler d’une voix dans la résolution des conflits tels que celui de la Libye. Il a déclaré qu’il revient aux Libyens eux-mêmes de s’approprier le changement démocratique. Le Président de la Commission de l’UA a salué les efforts du Comité ad hoc de l’UA sur la situation en Libye. Il a souligné le rôle de la Commission dans le processus de paix en Libye, et a affirmé que le Comité ad hoc avait élaboré une feuille de route avant l’adoption de la Résolution 1973 des Nations Unies.

 

Le Président a noté que la Tunisie et l’Egypte avaient accompli des progrès significatifs au cours des derniers mois. Les deux pays, a-t-il dit, ont connu un nouveau climat propice au débat pluraliste et à la liberté, ce qui permet la prise de conscience des citoyens et la consolidation d’une culture démocratique. Il a mentionné qu’il s’est rendu dans les deux pays pour les assurer de l’appui de l’UA. Par ailleurs, le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA demeure saisi de la question. Il a remercié la Tunisie et l’Egypte pour avoir accueilli les milliers de réfugiés qui fuyant la Libye.

 

Mr Ping, qui a passé en revue la situation en Afrique de janvier à décembre de cette année, s’est principalement arrêté sur la paix et la sécurité étant donné que le caractère particulier et difficile de la période sous examen.

 

Il a salué la naissance imminente du nouvel Etat africain du Sud Soudan, le 54ème Etat membre de l’Union africaine le 9 juillet prochain suite au référendum de janvier qui a confirmé le désir d’indépendance du Sud Soudan. Sur les ovations des délégués, le président de la CUA a présenté M. Salva Kirr Mayardit du Sud Soudan, qui participait à la réunion en tant qu’observateur, mais qui est en passe de devenir le Président du nouvel Etat.

 

Concernant la Somalie, Dr Ping a loué le “sens de sacrifice et d’engagement” des troupes de la Mission de l’UA en Somalie (AMISOM).

 

Il s’est également réjoui de la fin de la crise en Côte d’Ivoire et a souhaité la bienvenue à l’Union africaine au Président Ouattara. Il a également félicité le Président pour le processus de vérité et réconciliation et a déclaré que l’Union africaine a été l’un des toutes premières institutions à reconnaître sa victoire

 

M. Ping s’est aussi réjoui de la normalisation des relations entre le Soudan et le Tchad et du retour de la paix aux Comores, au Burundi, au Liberia et en Guinée Bissau.

 

Cependant, il a déploré la persistance de l’impasse au Sahara occidental et des atermoiements dans la normalisation des relations entre l’Ethiopie et l’Erythrée et les problèmes qui se posent à Madagascar et Djibouti. “Les situations nécessitent l’attention de l’Union africaine”, a-t-il déclaré.

 

Dans son discours, le Président a reconnu et souligné l’importance que revêt le rôle joué par l’Union africaine et les responsables africains dans la résolution des conflits. Il a mis en exergue les points suivants:

 

–    La conclusion de l’accord sur les dispositions sécuritaires à Abyei au Soudan, avec la facilitation du Panel de Haut Niveau de l’UA sur la mise en œuvre dirigé par l’ancien président Thabo Mbeki, et qui comprend les anciens présidents Abdulsalami Abubakar et Pierre Buyoya.

 

–    L’offre faite par le Premier Ministre éthiopien, M. Meles Zenawi de mettre à disposition des troupes éthiopiennes dans le cadre de la Force de Sécurité intérimaire pour Abyei afin de faciliter la mise en œuvre de l’accord.

 

–    Le rôle joué par le Président Yoweri Museveni dans la facilitation de l’accord de Kampala qui vise à résoudre les conflits qui minent les responsables somaliens

 

–    La contribution du Président de l’Autorité intergouvernementale sur le développement M. Meles Zenawi et ses pairs de l’IGAD, dans la promotion d’un programme de paix, de stabilité, de démocratie en Somalie.

 

–    Le Président Muhamed Ould Abdel Aziz, Yoweri Museveni, Ahmadu Toumani Toure, Denis Sassou Nguesso et Jacob Zuma ont été félicités pour leurs efforts sur la Libye dans le cadre du Comité ad’hoc de haut niveau sur la Libye.

 

 

Enracinement de la démocratie en Afrique

Le Dr Ping a également souligné les progrès accomplis sur le continent en matière d’élections au cours des six derniers mois, en dépit des difficultés et des lacunes dans certains cas. Ces élections, a-t-il affirmé, témoignent de l'”enracinement du pluralisme démocratique” sur le continent. A cet égard, il a félicité les Présidents Elhadj Mahamadou Issoufou du Niger, Alassane Ouatarra de la Côte D’Ivoire; Yayi Boni du Bénin, Goodluck Ebele Jonathan du Nigeria, Ismail Omar Guelleh de Djibouti, Yoweri Museveni de l’Ouganda, James Alix Michel des Seychelles et Idriss Deby du Tchad.

 

Avancées dans la réalisation d’autres activités prioritaires de la Commission

S’agissant de l’intégration économique, M. Ping a loué l’action conjointe entreprise par la Communauté de l’Afrique orientale et australe (COMESA), la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) pour créer la “plus grande zone de libre échange sur le continent”.

 

Il a cité l’Université panafricaine comme étant un projet phare. Sa mise en place a été approuvée en mai dernier et les trois premières facultés devraient être lancées en septembre, a renchérit le président. Il a également déclaré que la Campagne de Réduction de la Mortalité Maternelle (CARMMA) a pris de l’essor, suite au lancement de la campagne par 29 Etats membres de l’UA. A propos de l’agriculture et de l’environnement, le président s’est félicité des progrès accomplis dans la mise en œuvre du Programme détaillé du développement de l’agriculture en Afrique (CAADP), pour garantir la sécurité alimentaire. 25 Etats membres ont signé le contrat du CAADP. Pour ce qui est du développement des infrastructures, Dr Ping a affirmé que la Commission continuera à accorder toute l’attention qu’il faut au Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA).

 

Situation financière de la Commission

Eu égard à la situation financière de la Commission, M. Ping a affirmé que la Commission continue d’étudier la question. L’UA, a-t-il dit, a besoin de se renforcer et de se doter de ressources nécessaires pour assurer la stabilité et le développement.

 

Thème du Sommet

Abordant le thème du Sommet, “Accélérer l’autonomisation des jeunes pour un développement durable”, M. Ping a déclaré que le thème vient à point nommé étant donné leur rôle dans le Printemps arabe. Il a affirmé que les jeunes devraient être mieux outillés afin de pouvoir contribuer de manière significative au développement du continent.

 

Les jeunes constituent des valeurs: invités d’honneur à prendre la parole

La Secrétaire Générale adjointe des Nations Unies Mme Asha Rose Migiro; M. Ahmed Ben Helty, Secrétaire Général Adjoint de la Ligue des Etats Arabes et M. Lula Da Silva, ancien président du Brésil et envoyé de la Présidente du Brésil ont également prononcé des discours à la séance d’ouverture.

 

 

 

Ms Migiro s’est exprimé sur le rôle des Nations Unies en appui aux efforts de l’UA en matière de paix et de sécurité, de démocratie et d’autonomisation des jeunes africains.

 

Mr Ben Helty a souligné l’importance d’apporter une solution aux problèmes des jeunes, en citant leur capacité d’opérer des changements, comme en témoigne leur rôle central dans le “printemps arabe”.

 

M. Lula Da Silva a captivé le Sommet en expliquant que les jeunes constituent une valeur plutôt qu’un problème. Il a donné des exemples concrets des politiques qu’il a mises en œuvre lorsqu’il était président pour améliorer le sort des jeunes et des laissés pour compte.

 

Institutionnalisation de la charte des jeunes à l’UA

M. Teodoro Ibiang Nguema, président de la République de la Guinée Equatoriale et président de l’Union africaine a mis l’accent sur la nécessité pour l’Afrique de financer intégralement l’Union africaine. En ce qui concerne le thème du Sommet, il a proposé l’institutionnalisation du Corps des jeunes volontaires de l’UA et a proposé que la ville Malabo puisse abriter le siège d’une telle institution.

 

Hommage à deux anciens présidents

A la séance d’ouverture, une minute de silence a été observée à la mémoire de deux anciens chefs d’Etat: Ange-Felix Patassé, ancien président de la République Centrafricaine et Frederick Chiluba, ancien président de la République de la Zambie.

 

Lancement de la PATTEC en Afrique centrale

La séance a été également l’occasion de lancer la Campagne d’éradication de la mouche tsétsé et de la trypanosomiase (PATTEC) en Afrique centrale. (cf communiqué de presse)

 

Pose de la première pierre de l’observatoire africain pour la science, la technologie et l’innovation

La pose de la première pierre de l’observatoire africain pour la science, la technologie et l’innovation a également eu lieu lors de la cérémonie. (cf communiqué de presse)

 

SOURCE 

African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: