Posted by: africanpressorganization | 2 June 2011

Côte d’Ivoire / La caravane de la paix à Agnibilekro

 


 

 

 

Côte d’Ivoire / La caravane de la paix à Agnibilekro

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 2 juin 2011/African Press Organization (APO)/ — La caravane de la paix, initiée par l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à Bondoukou, a sillonné le 1er juin 2011, les rues de la ville d’Agnibilékro, localité située dans la région du Moyen-Comoé, à 265 km à l’est d’Abidjan.

 

Le Chargé d’information du Bureau de l’ONUCI à Bondoukou, Désiré Ndagijimana a précisé que cette activité se situait dans le cadre de la sensibilisation à la réconciliation et à la cohésion sociale. Selon M. Ndagijimana, en réponse à l’appel lancé par le Gouvernement de Côte d’Ivoire et pour apporter son appui, le Système des Nations Unies (SNU), basé à Bondoukou, a pris l’initiative, depuis le 19 avril 2011, d’organiser cette caravane. « La guerre a beaucoup détruit ce pays et pour que le développement soit possible, il faut oublier toutes le rancœurs et accepter de se pardonner. Je vous demande de relayer ce message de paix dans toutes les villes et villages du département», a-t-il indiqué.

 

Le Préfet d’Agnibilékro, Basile Niamkey qui a donné le coup d’envoi de la quatrième étape de la caravane dans les régions du Zanzan et du Moyen-Comoé, n’a pas manqué de manifester sa satisfaction. « L’ONUCI vient de poser un acte d’une grande portée nous engageant à aller à la paix, au pardon et à la réconciliation. Je voudrais donc, au nom de toute la population, remercier l’ONUCI et l’ensemble du SNU pour cet engagement et leur demander de continuer à toujours nous conduire résolument vers la paix », a-t-il déclaré.

 

Plusieurs milliers de personnes parmi lesquelles de nombreux élèves des lycées et collèges, ont sillonné toutes les rues de la ville et marqué des escales dans plusieurs endroits stratégiques, particulièrement devant le marché et le palais de sa Majesté, Nana Agnini Bilé II, roi du Djuablin, en scandant des messages de paix. « Agnibilékro a besoin de toi, de moi, de tous ses enfants. Unis dans la diversité, bâtissons notre département. Pour la paix, disons non aux rumeurs, à la violence, et à la division », pouvait-on entendre. Ces messages conçus avec la participation de la société civile de la région, ont été relayés par les chroniqueurs de radio Djuablin, dans les différentes langues parlées dans la région, notamment en agni, baoulé, dioula, lobi, abron, koulango et mossi.

 

Tous les participants dont le 2ème adjoint au maire d’Agnibilékro, Tano Kabran, les autorités administratives, religieuses et coutumières de la région ainsi que les acteurs de la société civile du département, n’ont pas manqué d’apprécier la caravane animée par la fanfare du bataillon ghanéen de l’ONUCI basé à Bondoukou, sur un rythme de la région.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: