Posted by: africanpressorganization | 31 May 2011

L’ONUCI et la Cote d’Ivoire célèbrent ensemble la Journée des Casques bleus

 


 

 

 

L’ONUCI et la Cote d’Ivoire célèbrent ensemble la Journée des Casques bleus

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 31 mai 2011/African Press Organization (APO)/ — Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la Côte d’Ivoire, Y J Choi, a ouvert lundi 30 mai 2011, au siège de la mission onusienne à Abidjan, une cérémonie officielle marquant la 9e Journée internationale des Casques bleus consacrée cette année à la loi, l’Etat de droit et la paix.

 

Lisant le message spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Journée, M Choi a souligné le rôle essentiel du « respect de l’Etat de droit », pour assurer le succès des opérations de maintien de la paix. Pour cela, a-t-il indiqué, il faut renforcer la confiance dans la police, l’appareil judiciaire et l’administration pénitentiaire. C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, l’ONU offre des formations aux policiers pour s’assurer qu’ils n’abuseront pas de leur pouvoir, veille au bon fonctionnement des tribunaux afin qu’ils servent la justice et œuvre à humaniser les conditions de détention.

Dans son message, le Secrétaire-General a rendu hommage aux 120 000 militaires, policiers et civils travaillant dans le monde entier sous la bannière bleue et il s’est souvenu de ceux qui ont perdu leur vie pour défendre la cause de la paix. Il a cité entre autres, l’attaque contre les locaux des Nations unies en Afghanistan et la mort de nombreux membres de l’ONU dans l’accident d’un avion affrété par l’opération de maintien de la paix en République démocratique du Congo. Il a également salué les réalisations du personnel des missions de maintien de la paix tel leur appui au référendum au sud-soudan, le concours apporté pour régler la crise postélectorale en Côte d’Ivoire, l’aide à la formation, au renforcement des capacités et au développement institutionnel de la police de Timor-Leste et les patrouilles effectuées dans les collines du sud du Liban. Les Casques bleus des Nations Unies ont représenté l’Organisation pour ce qu’elle fait de mieux, à savoir rétablir la stabilité, encourager la réconciliation et entretenir l’espoir d’un avenir meilleur, a-t-il dit.

Le Représentant du Gouvernement ivoirien, le Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Ahoussou Jeannot, a, pour sa part, exprimé « la gratitude et l’infinie reconnaissance de la Côte d’Ivoire à la communauté internationale, à travers notamment l’ONU, dont le soutien précieux et constant a permis de trouver une issue heureuse à la crise ivoirienne, lui évitant ainsi, une guerre civile aux conséquences incalculables ». Parlant de la reconstruction post-crise, M Ahoussou a indiqué qu’une nouvelle assistance multidimensionnelle s’avère indispensable. A cet égard, il a cité les propos de M Ban Ki-moon, faisant référence à la présence de l’ONU aux côtés de la Côte d’Ivoire, lors de l’investiture du Président Ouattara, le 21 mai à Yamoussoukro.

D’autres temps forts ont marqué cette Journée, notamment la lecture des noms des huit membres du personnel civil, 10 policiers et 55 militaires de l’ONUCI décédés depuis le déploiement de la Mission en avril 2004, suivi d’une minute de silence.

Auparavant le Représentant spécial, accompagné du Ministre Ahoussou, du Commandant de la Force onusienne, le Général Gnakoudé Béréna et du Chef adjoint de la Police, Sylvestre Kibeceri, a passé en revue les troupes et déposé une gerbe de fleurs en mémoire des casques bleus disparus. Le bataillon béninois a exécuté successivement les hymnes de la Côte d’Ivoire et des Nations unies.

La cérémonie a connu une ambiance particulière grâce à un défilé en fanfare du bataillon pakistanais venu spécialement de Bouaké et la prestation de deux groupes artistiques nationaux.

Des chefs traditionnels, des membres du corps diplomatique, d’autres invités et le personnel civil et militaires de l’ONUCI ont participé à cette cérémonie.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: