Posted by: africanpressorganization | 21 March 2011

Côte d’Ivoire / La population de Tengrela pour la préservation de l’environnement postélectoral apaisé

 


 

 

Côte d’Ivoire / La population de Tengrela pour la préservation de l’environnement postélectoral apaisé

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 21 mars 2011/African Press Organization (APO)/ — Les populations de Tengrela, à 800 km au nord d’Abidjan, se sont engagées à servir de modèle pour la préservation d’un environnement postélectoral apaisé, au cours d’un atelier organisé le 18 mars 2011 par l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

 

Au cours de cette activité dont le thème principal était la « préservation d’un environnement postélectoral apaisé et le renforcement de la cohésion sociale », le chef de la délégation de l’ONUCI, Bakary Bakayoko, chargé de plaidoyer, a donné les objectifs de la mission.

 

Selon M. Bakayoko le Mandat de l’ONUCI est de faire la promotion de la paix à travers des activités de renforcement de la cohésion sociale. « Par le passé, nous avions initié des séances de sensibilisations dans votre localité pour la préservation de l’environnement électoral apaisé et même pour l’environnement postélectoral apaisé. Aujourd’hui, il s’agit d’échanger avec vous, à travers cet atelier, sur les voies et moyens appropriés pour l’instauration de cet environnement apaisé », a déclaré l’orateur du jour avant d’ajouter que le présent atelier visait à répertorier les contributions pratiques des populations, à partir d’expériences vécues, afin de les transmettre à d’autres ivoiriens et aux générations futures.

 

Il a également situé le Mandat actuel de la mission qui est la protection de la population, la préservation des résultats de l’élection présidentielle et la protection des autorités de l’hôtel du Golf, mais aussi sur la capacité des populations à se surpasser afin d’instaurer et pérenniser la paix. « Pour vous, populations de Tengrela, plus qu’un défi à relever, il s’agit de démontrer que vous pouvez continuer à surpasser vos intérêts particuliers, vos divergences sociolinguistiques et politiques, pour la défense de l’intérêt national, qui est cette instauration et cette pérennisation de la paix », a-t-il indiqué

 

M. Bakayoko a exhorté par ailleurs les populations à panser les blessures, les souffrances des uns et des autres et à cultiver la non-violence, le pardon et l’amour du prochain.

 

Pour le Préfet du département, Issa Coulibaly, les actions de l’ONUCI à l’endroit des populations de Tengrela sont à encourager. Il a ensuite demandé aux populations d’être des ambassadeurs de la paix et de la non-violence.« Nous aurions pu nous imaginer face à son éloignement géographique, que la ville de Tengrela est tombée dans les oubliettes mais il n’en est rien du tout devant l’assistance constante de l’ONUCI aux populations. Je me réjouis qu’à Tengrela, nous n’avons pas vécu les violences électorales et postélectorales », a souligné le Préfet de région.

 

Quatre communications ont ensuite permis à la soixantaine de participants issus de la société civile, de la chefferie traditionnelle, communautaire et religieuse, des partis politiques, des médias et des associations de femmes et de jeunes, d’échanger et de faire des recommandations.

 

La première, la « Promotion des valeurs de la culture de la Paix pour un environnement postélectoral apaisé », a été présentée par le bureau de l’information. Les deux suivantes, le « Rôle et la responsabilité de la société civile dans le renforcement de la cohésion en période postélectorale » et « le respect des droits de l’Homme en période postélectorale » ont été faites par le coordonnateur du Cercle des Amis Universels de l’Enfant (CAMUA) et enfin, la dernière, la « Contribution des leaders communautaires à la protection des enfants dans le contexte postélectoral », a été exposée par le bureau de la Protection de l’Enfance.

 

Des échanges qui ont suivi, il est ressorti plusieurs recommandations dont la révision du Mandat de l’ONUCI qui devra passer à un Mandat d’imposition de la paix pour abréger la souffrance des populations ; la multiplication d’ateliers de sensibilisation des différentes cibles à la culture démocratique, à la culture de la paix et au respect des droits de l’Homme et de l’enfant  et la création d’antennes relais d’ONUCI FM pour permettre aux populations de capter la radio onusienne.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: