Posted by: africanpressorganization | 17 March 2011

Madagascar / Garde à vue de Mamy Rakatoarivelo (17 mars 2011)

 


 

 

Madagascar / Garde à vue de Mamy Rakatoarivelo (17 mars 2011)

 

 

PARIS, France, 17 mars 2011/African Press Organization (APO)/ — Nous prenons note, avec une certaine préoccupation, de la procédure judiciaire qui a conduit, le 15 mars, à l’arrestation de l’un des leaders de la mouvance d’opposition Tiako I Madagasikara (TIM), Mamy Rakatoarivelo, puis à la prolongation de sa garde à vue de 15 jours.

Cette mesure, qui vise de surcroît l’un des principaux acteurs des négociations inter-malgaches, ne va pas dans le sens de l’apaisement qui a présidé, de façon essentielle, à l’élaboration, sous l’égide de la SADC, de la “feuille de route” paraphée le 9 mars dernier.

Nous espérons que cet événement ne sera pas de nature à compromettre le travail de fond réalisé par l’équipe de médiation de la SADC et la finalisation de sa “feuille de route”, qui nous semble enfin tracer une perspective réaliste et équilibrée de sortie de crise consensuelle à Madagascar.

Une fois validée par les instances décisionnelles de la SADC et de l’Union africaine, cette “feuille de route” servira de socle à la désignation d’un gouvernement d’union nationale pleinement représentatif.

L’objectif majeur de ce gouvernement de transition sera l’organisation, dans les meilleurs délais possibles et avec l’appui de la communauté internationale, d’élections crédibles, seules susceptibles de dégager une nouvelle légitimité politique incontestable à Madagascar.

 

SOURCE 

France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: