Posted by: africanpressorganization | 16 March 2011

L’Union africaine lance un appel aux parties soudanaises pour qu’elles oeuvrent à la reprise urgente des négociations sur les aspects pendants du CPA et sur les arrangements post référendaires

 


 

 

 

L’Union africaine lance un appel aux parties soudanaises pour qu’elles oeuvrent à la reprise urgente des négociations sur les aspects pendants du CPA et sur les arrangements post référendaires

 

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 16 mars 2011/African Press Organization (APO)/ — Le Président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, a appris avec une profonde préoccupation la récente décision du Mouvement de Libération des Peuples du Soudan (SPLM) de suspendre sa participation aux négociations en cours sur les questions en suspens dans la mise en oeuvre de l’Accord de paix global (CPA) et sur les arrangements post référendaires. Le Président de la Commission est tout aussi préoccupé par les affrontements violents qui ont éclaté, le 11 mars 2011, dans l’Etat du Nil Supérieur, au SudSoudan.

Le Président de la Commission appelle les parties concernées dans l’Etat du Nil Supérieur à faire preuve de la plus grande retenue et à trouver rapidement une solution durable aux causes profondes des problèmes dans cette région. En outre, il reconnaît l’impact négatif de la montée des tensions le long de la frontière Nord/Sud, en particulier dans la région d’Abyei. Au regard de ces évolutions inquiétantes, il appelle les parties au CPA à trouver d’urgence une issue à l’impasse d’Abyei.

Au vu de la situation humanitaire provoquée par ces affrontements persistants, le Président de la Commission lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle apporte une assistance aux populations de l’Etat du Nil Supérieur et d’autres zones affectées.

Le Président de la Commission exhorte les parties soudanaises à coopérer très étroitement avec le Groupe de mise en oeuvre de haut niveau de l’UA (AUHIP) sur le Soudan pour résoudre leurs différends actuels, afin que les négociations sur les questions pendantes dans la mise en oeuvre du CPA et sur les arrangements post référendaires puissent reprendre sans délai.

Le Président de la Commission souligne la nécessité pour les parties soudanaises de conclure le processus de mise en oeuvre du CPA, en s’appuyant sur les avancées considérables enregistrées à ce jour, en particulier la tenue réussie du référendum d’autodétermination, afin d’établir deux Etats viables, se soutenant mutuellement, en paix l’un avec l’autre, et coopérant dans les domaines de l’économie, de la sécurité et des relations internationales.

 

SOURCE 

African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: