Posted by: africanpressorganization | 16 March 2011

Le gouvernement Harper s’engage à ouvrir de nouveaux marchés en Afrique / Le ministre du Commerce international Peter Van Loan attire l’attention sur les nouvelles occasions offertes aux entreprises canadiennes par les marchés émergents en Afrique

 


 

 

 

Le gouvernement Harper s’engage à ouvrir de nouveaux marchés en Afrique / Le ministre du Commerce international Peter Van Loan attire l’attention sur les nouvelles occasions offertes aux entreprises canadiennes par les marchés émergents en Afrique

 

 

OTTAWA, Canada, 16 mars 2011/African Press Organization (APO)/ — Le ministre du Commerce international, l’honorable Peter Van Loan, a abordé aujourd’hui les échanges et les partenariats commerciaux entre le Canada et l’Afrique dans le cadre de la conférence L’Afrique en essor : aux frontières de l’entrepreneuriat et de l’innovation, à Toronto. Dans son discours, le ministre Van Loan a souligné le rôle que les entreprises et entrepreneurs du Canada peuvent jouer dans le soutien à la croissance économique en Afrique.

« Le Canada s’est taillé une place de choix sur la scène économique mondiale, a affirmé le ministre Van Loan. Les entreprises canadiennes offrent leur savoir-faire dans des secteurs économiques déterminants en Afrique. Le Canada est déjà le plus important investisseur étranger dans le secteur minier africain et nos entreprises sont en bonne position pour assumer un rôle de leadership dans le développement économique de l’Afrique au cours des prochaines années. »

Le gouvernement Harper est déterminé à renforcer les liens commerciaux du Canada avec l’Afrique et à accroître ses échanges avec le continent. Les entreprises canadiennes possèdent l’expertise requise pour jouer un rôle de premier plan dans le développement de secteurs clés en Afrique, comme les télécommunications, l’agriculture, l’énergie, le transport, les infrastructures, les ressources naturelles et l’éducation. En 2010, le commerce bilatéral avec l’Afrique a atteint près de 13 milliards de dollars, soit une augmentation de 72,5 p. 100 par rapport aux cinq années précédentes.

« Les efforts de notre gouvernement portent en priorité sur la reprise économique et l’ouverture de nouveaux marchés afin de créer des débouchés et des emplois pour les Canadiens, a déclaré le ministre Van Loan. Nous sommes déterminés à mettre en œuvre un ambitieux programme de libre-échange et d’investissement qui s’étendra à près de 50 pays, y compris le Maroc, avec lequel des discussions ont été lancées récemment. »

Le 27 janvier 2011, le premier ministre Stephen Harper a annoncé le début des négociations en vue d’un accord de libre-échange avec le Maroc. Il s’agirait du premier accord de ce genre conclu par le Canada avec un pays d’Afrique, qui deviendrait une porte d’entrée vers les marchés méditerranéens et ceux de l’Afrique du Nord.

La conférence L’Afrique en essor : aux frontières de l’entrepreneuriat et de l’innovation réunit des dirigeants du monde des affaires, des  scientifiques et des représentants du gouvernement pour se pencher sur les aspects déterminants de la croissance économique de l’Afrique : le développement des entreprises, les secteurs en croissance, le financement, la commercialisation de la recherche, les nouveaux modèles de développement, les technologies de l’information et des communications, les ressources naturelles et les infrastructures.

 

SOURCE 

Canada – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: