Posted by: africanpressorganization | 1 March 2011

Libye / L’UE impose un embargo sur les armes ainsi que des sanctions ciblées

 


 

 

 

Libye / L’UE impose un embargo sur les armes ainsi que des sanctions ciblées

 

 

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 1er mars 2011/African Press Organization (APO)/ –– Le Conseil de l’Union européenne a adopté ce jour une décision mettant en œuvre la résolution sur la Libye adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies le 26 février (résolution 1970 (2011)) et instituant des mesures restrictives supplémentaires à l’encontre des responsables de la répression violente exercée contre la population civile.1

Conformément à la décision prise samedi par le Conseil de sécurité des Nations unies, le Conseil a interdit la fourniture à la Libye d’armes, de munitions et de matériels connexes. En plus des mesures décidées par les Nations unies, le Conseil a également interdit le commerce avec la Libye d’équipements susceptibles d’être utilisés à des fins de répression interne.

Le Conseil a adopté les mesures suivantes décidées par l’ONU:

– interdiction de visa concernant seize personnes, dont Mouammar Kadhafi, certains membres de sa famille étroitement liés au régime et d’autres personnes responsables de la répression violente exercée contre la population civile depuis le 15 février;

– gel des avoirs de Mouammar Kadhafi et de cinq membres de sa famille.

Le Conseil a également adopté à titre de mesures autonomes une interdiction de visa concernant dix personnes supplémentaires et le gel des avoirs de vingt autres personnes responsables de la répression violente exercée contre la population civile.

Le 23 février 2011, l’Union européenne a exprimé sa très forte préoccupation au sujet des événements qui se déroulent en Libye. Elle a fermement condamné le recours à la violence et à la force contre les civils et déploré la répression exercée à l’encontre de manifestants pacifiques, qui a causé la mort de centaines de civils. L’UE a lancé un appel pour qu’il soit mis fin immédiatement à l’usage de la force et pour que des mesures soient prises afin de répondre aux exigences légitimes de la population, notamment dans le cadre d’un dialogue national.

La décision prise ce jour fera l’objet d’un suivi. Elle sera publiée au Journal officiel dans les jours qui viennent.

 

SOURCE 

European Council


Categories

%d bloggers like this: