Posted by: africanpressorganization | 27 October 2010

Côte d’Ivoire / Le Représentant Spécial du Secrétaire Général souligne l’engagement des casques bleus dans le processus électoral

 


 

 

Côte d’Ivoire / Le Représentant Spécial du Secrétaire Général souligne l’engagement des casques bleus dans le processus électoral

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 27 octobre 2010/African Press Organization (APO)/ — Le Représentant Spécial du Secrétaire Général pour la Côte d’Ivoire, YJ Choi, a déclaré, mardi, au cours d’une rencontre des commandants de secteur de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) que les multiples défis auxquels était confronté le processus électoral ivoirien avaient été largement relevés grâce à l’engagement et à l’immense travail de la force militaire de la Mission.

 

Revenant sur certains des défis techniques et logistiques que la Mission a dû surmonter, M. Choi a annoncé que 11,6 millions de cartes d’identité et de cartes d’électeurs avaient été remises à 10.013 bureaux de vote avec l’aide de la composante militaire de l’ONUCI.

 

« Ces cartes ont été livrées à un taux moyen d’environ un million par jour et, depuis hier, plus de 80% des Ivoiriens ont reçu leurs cartes. C’est un énorme succès et c’est grâce à vous. Vous avez fait la différence et vous devriez être fiers de cette contribution », a dit le Représentant spécial aux commandants militaires.

 

M. Choi a toutefois prévenu qu’il restait encore des défis majeurs à relever, surtout après le premier tour de l’élection présidentielle le 31 Octobre 2010.

 

«Avant le 31 Octobre, nos défis étaient techniques et logistiques, mais après le premier tour, ils seront politiques et sécuritaires, » a soutenu le chef de l’ONUCI.

 

Auparavant, dans ses remarques liminaires, le commandant de la Force de l’ONUCI, le général Abdul Hafiz, avait affirmé qu’après huit longues années de crise, la mission avait atteint un moment décisif. Il avait souligné que la sécurité pendant la période électorale avait été un sujet de préoccupation non seulement pour les Ivoiriens, mais pour tout le monde.

 

« Au cours de cette réunion, nous devons identifier les domaines où la violence est susceptible de se produire et les mesures appropriées à prendre. Jusqu’à ce que nos travaux s’achèvent chacun doit être à même de connaître les tâches qu’il lui revient d’accomplir et comment s’y prendre pour les exécuter », a-t-il ajouté.

 

Cette rencontre, à laquelle participent tous les commandants de secteurs de l’ONUCI et leurs adjoints se déroule au siège de la Mission à Sebroko, à Abidjan et durera deux jours. Les chefs militaires de l’ONUCI discuteront en profondeur du plan de sécurité des Forces impartiales et leur appui au Centre de Commandement Intégré, qui est en charge de la sécurité des élections. Par ailleurs, les participants étudieront le plan de sécurité du personnel de la mission avant, pendant et après les élections.

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: