Posted by: africanpressorganization | 22 October 2010

Côte d’Ivoire / Des éléments du CCI et des FDS se penchent sur la sécurisation des élections sous l’égide de l’ONUCI, le PNUD et l’UE

 


 

 

 

Côte d’Ivoire / Des éléments du CCI et des FDS se penchent sur la sécurisation des élections sous l’égide de l’ONUCI, le PNUD et l’UE

 

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 22 octobre 2010/African Press Organization (APO)/ — L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a organisé cette semaine trois séminaires à l’intention des éléments du Centre de Commandement Intégré (CCI) et des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) afin de renforcer leur capacité d’assurer la sécurité des élections ivoiriennes.

 

Les formations ont eu lieu du 19 au 21 octobre à Séguéla, 592 km au nord-ouest d’Abidjan et San Pedro, 348 km à l’ouest, et les 19 et 20 octobre à Bouna, 600 km au nord est. Elles ont été dirigées par la police onusienne (UNPOL) en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Union Européenne.

 

Expliquant l’importance des formations dans la conjoncture actuelle, le Lieutenant Blanchard Kangbeto de l’UNPOL, a souligné que le peuple ivoirien « place beaucoup d’espoir dans ces élections qui sont censées relever le pays » et « tous ces espoirs ne pourront être satisfaits que s’il y a des élections sécurisées et transparentes. Les forces de l’ordre ont un rôle déterminant à jouer dans ce processus ».

 

A Séguéla, une trentaine de policiers du CCI ont participé au séminaire, qui leur a permis d’avoir une vision plus nette sur les libertés publiques en période électorale, le travail dans la diversité, et le rôle des forces de sécurité en période électorale.

 

A San Pedro, ce sont 12 éléments des FDS qui ont pu être formés par l’UNPOL sur « le rôle des Forces de Défense et de Sécurité en période électorale ». Selon Narcisse Gaffan, l’un des formateurs, ce partage d’expériences visait à permettre aux participants d’être plus opérationnels sur le terrain et de mieux jouer leur partition dans le maintien de l’ordre en cette période électorale.

 

Pour le Commissaire Ambran Liliane, Porte-parole des FDS, « la formation était la bienvenue car elle nous a permis d’approfondir nos connaissances en matière de maintien de l’ordre avant, pendant et après les élections, c’est-à-dire les attitudes que les FDS doivent avoir en période électorale».

 

A Bouna une trentaine d’éléments du CCI ont été formés dans la gestion de la liberté de circulation, la sécurisation des populations et du processus électoral, et la sécurisation des secteurs. La formation avait aussi pour objectif de leur apprendre à faire respecter les Droits de l’Homme en période électorale.

 

Les formations à l’intention de la CCI, composé d’éléments des FDS et des Forces Armées des Forces Nouvelles (FAFN) répondaient aussi au besoin de renforcer la cohésion des agents afin qu’ils puissent réussir leur mission, selon Houeto Nestor de l’UNPOL, un des formateurs.

 

« Le CCI regroupe des gendarmes et des policiers qui hier étaient antagonistes et qui sont venus d’horizons divers. Il faut qu’ils puissent s’accepter et que chacun se départisse de ses valeurs culturelles », a-t-il expliqué

 

SOURCE 

Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: