Posted by: africanpressorganization | 12 October 2010

Nouveau Chef de mission pour EUSEC RD Congo

 


 

 

 

Nouveau Chef de mission pour EUSEC RD Congo

 

 

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 12 octobre 2010/African Press Organization (APO)/ — Sur proposition de Catherine Ashton, Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, le Comité politique et de sécurité de l’UE (COPS) a décidé de nommer le Général António Martins (Portugal) comme Chef de la mission de conseil et d’assistance de l’UE en matière de réforme du secteur de la sécurité en République démocratique du Congo (EUSEC RD Congo). Le Général Martins succède au Général Jean-Paul Michel (France), Chef de mission EUSEC depuis le 1er juillet 2008.

En saluant cette nomination, Catherine Ashton a fait la déclaration suivante :

“Je tiens à féliciter le Général Martins pour sa nomination au poste de Chef de la mission EUSEC

RD Congo. Grâce à sa longue expérience et à sa connaissance de l’Afrique, le général Martins a

toutes les qualités requises pour l’exercice de ses nouvelles fonctions. Dans l’exercice de sa mission,

il peut compter sur mon soutien indéfectible et sur celui de l’Union européenne dans son ensemble.

Je tiens également à remercier vivement le Général Jean-Paul Michel pour sa contribution au

travail d’EUSEC RD Congo”.

Plus d’informations sur : http://www.consilium.europa.eu/eusec-rdcongo

 

EUSEC RD Congo vise, en étroite coopération et coordination avec les autres acteurs de la communauté internationale,

notamment les Nations unies, à apporter un soutien concret dans le domaine de la réforme du secteur de la sécurité (RSS)

en RD Congo, et à concourir à créer les conditions permettant la mise en oeuvre à court et moyen terme des orientations

retenues par les autorités congolaises dans le plan de la réforme des Forces Armées de la RDC (FARDC), y compris

notamment :

– l’appui au niveau stratégique afin d’assurer que les directives adoptées dans le cadre de la réforme et validées par le

ministère de la défense nationale et des anciens combattants soient prises en compte et relayées au niveau de

l’échelon de mise en oeuvre de la réforme ;

– l’appui à la consolidation de l’administration et la mise en place d’un système de gestion des ressources humaines

basées sur les travaux en cours ;

– le renforcement de la modernisation de la logistique ;

– le soutien aux autorités congolaises dans le processus de relance du système de formation, en particulier pour les

cadres ;

– la poursuite des activités liées à la lutte contre l’impunité dans les domaines du respect des Droits de l’homme ;

– l’identification et la gestion de projets concrets en soutien du plan de la réforme des FARDC.

 

SOURCE 

European Union


Categories

%d bloggers like this: